Exposition Fantasmagorie, scénographie de Döppel Studio et Martial Marquet aux Ateliers de Paris

Étymologiquement, l’art de faire parler les fantômes en public consiste à la fin du XVII siècle, à projeter et animer sur un écran de toile ou de fumée, des tableaux miniatures peints sur des plaques de verre ou bien gravés sur un support opaque.

L’exposition Fantasmagorie met en relation une sélection d’objets lumineux dont les matériaux sont associés à la lumière pour former des objets narratifs voire poétiques. Les associations de matières et de couleurs sont à la fois le support de la lampe et des textures et réflexions à contempler.

La lumière, rayonnement électromagnétique, n’est pas visible à l’oeil nu si elle n’est pas réfléchie ou diffusée par des éléments de notre environnement. Partant de ce simple constat, les designers créent et façonnent pour transformer des sources lumineuses en objets poétiques. Dans l’exposition Fantasmagorie, c’est le point de vue narratif qui domine, historiquement la fantasmagorie est la projection dans l’obscurité de figures lumineuses animées simulant des apparitions surnaturelles.

Le luminaire n’est alors plus seulement un objet utile qui éclaire pour mieux voir, mais devient lui même l’objet de la contemplation. La lumière est ainsi un révélateur de textures, de reflets, à la brillance parfois lisse et colorée, parfois profonde et inquiétante.

Ces nouvelles matérialités ne sont pas sans rappeler les travaux du céramiste André Borderie ou du sculpteur Pierre Szekely. Ces formes et textures émergent d’une remise en question des objets qui composent notre environnement notamment les dispositifs technologiques, toujours plus lisses, sans aspérité et sur lesquels tout glisse. Les luminaires présentés ici sont des objets uniques ou produits en petite série où le matériaux structurel ou de finition prend presque le pas sur la fonction de luminaire de l’objet.

Avec : Wendy Andreu, Bigtime, Döppel Studio, Florent Coirier, FlavienDelbergue, Jean-Baptiste Durand, Mathilde Gullaud, Jenna Kaes, Baptiste Meyniel, Claire Lavabre, Martial Marquet, Léa Mestres, Adam Ruiz, Studio Martes, Superpoly, Units.

Exposition Fantasmagorie aux Ateliers de Paris, 30 Rue du Faubourg Saint-Antoine 7012, du 5 au 14 Septembre 2019.

En savoir plus sur Martial Marquet et Döppel Studio


Bleu De Chauffe Arz Adam Ruiz © Adam Ruis


Brume – Jean Baptiste Durand © Jean Baptiste Durand


Calanque – Mathilde Gullaud © Mathilde Gullaud


Ce que dit la bouche d’ombre – Jenna Kaes © Jenna Kaes


Craving for crepis – Lea Mestres © Lea Mestres


Dirty Connection – Martial Marquet © Mario Simon


FUGUE – BIGTIME © Bigtime


Gradient blue lamp – Flavien Delbergue © Flavien Delbergue


La Stanley – Claire Lavabre © Claire Lavabre


lampe de table – Superpoly © Superpoly


Lampe Volcan – Studio Martes © Aure Delaroiere


Parallele – Baptiste Meyniel © Baptiste Meyniel


TC1A (Turning Caustics 1-A) Units © Roman Weil


Tube Holders Table Lamps- wendy andreu © Wendy Andreu


Galerie


Laisser un commentaire