Fauteuil Going back to the source par Laura Gourgeon

Laura Gourgeon, étudiante en DSAA Design produit à l’école Boulle, vient d’obtenir un DMA Décors et mobilier, spécialité Tapisserie. Elle nous a contactés pour nous présenter son travail et plus précisément sa pièce de diplôme, le fauteuil Going back to the source.

Laura nous explique son processus créatif: « Ce fauteuil a été créé durant mon année de Diplôme en DMA décors et mobilier, spécialité Tapisserie, à l’école Boulle, durant l’année 2014/2015. Cette formation consiste à concevoir, dans le domaine de l’assise et du décor, des prototypes par la recherche d’un équilibre entre les savoirs-faire et une démarche créative, innovante.

Le thème proposé cette année s’intitulait « (re)lier », terme évoquant la réunion d’éléments assurant une relation, permettant d’établir une continuité. Dans notre environnement, tout élément provient d’une source initiale et possède un héritage, une histoire. Il est aujourd’hui facile de trouver des textiles complexes conçus par l’homme pour imiter la nature. Les « imitations fourrure », par exemple, peuvent nous tromper sur leur origine, nous faisant croire à de véritables peaux animales. La technologie actuelle permet de les concevoir sans aucun défaut, offrant à ces textiles un aspect parfait.

J’ai donc fait le choix de travailler à partir d’un matériau naturel, témoignant de son aspect véritable par ses irrégularités et ses variations de surfaces. Attestant ainsi d’un passé, les peaux lainées (bi-matière) comme la chevrette des Pyrénées, ont été le sujet de ma réflexion afin de relier un matériau à son aspect premier.

Habituellement montrée de façon brute et plane dans les salons d’exposition, la peau lainée ici prend vie. Le geste permet de la révéler progressivement et de découvrir son origine par un jeu de coupes successives du poil. Lorsque l’usager prend place, il peut être surpris par la hauteur d’assise très basse, confortable et moelleuse. Les rondeurs du fauteuil incitent naturellement l’utilisateur à établir un lien tactile par le toucher : douceur du daim, rugosité du poil rasé, chaleur du poil coupé.

La réalisation en taille réelle du fauteuil m’a permis de développer des aspects comme l’ergonomie, le confort et les techniques de finition. Pour obtenir la forme finale, il m’a été indispensable d’adapter la structure intérieure dès le début de la confection, en créant une assise solide et résistante au poids, avec une structure en contreplaqué. Le piétement en hêtre, s’inspirant des sabots de l’animal, a été réalisé manuellement à l’aide d’un tour à bois.

Le garnissage contemporain a ensuite été une étape indispensable : des profilés agglomérés sculptés sur-mesure et des mousses de différentes densités on été posés pour apporter du confort au siège. Il a été nécessaire d’assembler plusieurs peaux pour recouvrir la totalité du fauteuil. J’ai donc procédé à un assemblage par coutures main et machine. Un petit ventre traité indépendamment a été fixé à la structure pour rendre les fixations invisibles. Certaines peaux ont été préalablement rasées avant d’être positionnées sur le siège. La coupe de poils du dossier extérieur a quant à elle été réalisée en dernière étape, à l’aide d’un laser. »

Pour en savoir plus sur Laura Gourgeon, cliquez ici.


Galerie


Laisser un commentaire