À Fleur de Peau par Léa Romiszvili

Projet de diplôme de l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Etienne, À Fleur de Peau de Léa Romiszvili, est né d’un questionnement personnel autour des prothèses et des orthèses. Le rapport au patient, le ressenti lorsque l’on porte un dispositif médical, le regard des autres et le rapport du contact avec son propre corps.

Ce que dit Léa: « la part du psychisme est considérable durant une période de soin et mon point de départ était d’essayer de rompre avec l’esthétique médicale existante pour donner au patient l’envie d’être fier de porter un dispositif thérapeutique. Il y a des limites imposées par le corps, par la technique et plus largement par la barrière avec les médecins mais j’ai choisi d’ouvrir une voie et d’aller expérimenter quelque chose de complètement plausible même si en rupture avec ce qui se fait : se servir des propriétés médicinales des matériaux naturels pour répondre aux problèmes physiques engendrés par le rythme de nos vies. Mon travail est partagé en deux séries d’objet (Éclisses et Kenté) qui sont une alternative possible de l’hybridation d’une approche à la fois médicale et de bien être en utilisant des savoirs naturels pour ré-interroger le milieu médical sans le remettre en cause. »

Éclisses: Un traumatisme ponctuel du genou ou de la cheville nécessite le port d’une attelle durant une durée déterminée par le médecin. Lorsque l’on porte celle-ci, le regard des autres est attiré vers nous, c’est mieux qu’il le soit pour de bonnes raisons: utiliser des matériaux écologiques, réutilisables, adaptables sur mesure et qui permettent un entretient parfait tout en gardant un contact agréable avec la peau.

Ce projet est visible en ce moment même à la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne, à l’exposition « On savait, on savait que ça n’allait pas durer ». Pour en savoir plus, cliquez ici.

Kenté: Pour soigner des douleurs quotidiennes courantes, cervicales et dorsales, Léa a combiné les vertus connues de certaines essences pour apporter une solution complémentaire à travers des objets que chacun peut s’approprier. Le noisetier neutralise l’acidité de l’organisme au contact de la peau. Le bambou est particulièrement recommandé pour disperser les zones de tensions.


Galerie


Laisser un commentaire