Interview DELAMBRE & FRÈRE

Les designers du cendrier Orazi ont répondu à nos questions

Il y a peu, nous vous avions présenté une de leurs magnifiques créations, le cendrier Orazi, pièce tout en aluminium, clin d’oeil à l’artiste Franco-Italien Manuel Orazi. La forme de l’objet est inspirée d’une esquisse d’un dessin publicitaire fait par cet artiste représentant de la fumée de cigarette. Pour retrouver l’intégralité de l’article, cliquez ici.

L’atelier français Delambre & Frère crée des objets artisanaux conçus et fabriqués avec un soin exceptionnel, nous avons eu la chance d’interviewer ces deux frères, Aurélien et Maëlan, ils nous ont même fourni une sublime vidéo sur leur création du cendrier Orazi.

Journal du Design: Comment vous est venu l’idée de créer cette entreprise/atelier familial(e) ?

Maëlan: Mes parents ont toujours eu un atelier de mécanique de précision. Ils travaillent le métal pour fabriquer des pièces de précision pour l’industrie internationale. J’ai donc grandi avec mon frère aîné dans ce milieu. À un moment, nous avons voulu faire notre propre projet au sein de cette enterprise existante que nous connaissions si bien. On a profité des possibilités que nous offrait cet atelier avec toutes ses machines pour y réaliser notre projet créatif.

Cette idée a mûri pendant mes études de design. J’ai commencé à dessiner des objets et des meubles. Avec mon frère Aurélien, qui travaille dans l’entreprise familiale et qui s’y connaît donc tres bien, on s’est dit que ca serait génial d’y produire nos propres objets, car l’atelier nous permettait de les fabriquer d’une haute qualité en veillant personellement sur tous les processus de fabrication. Chaque étape de la fabrication d’un objet, à partir du bloc de matière pure, nécessite l’utilisation de son propre outil ou machine, et malgré les nouvelles technologies les processus restent assez manuelles.

Journal du Design: Expliquez-nous le déroulement de vos projets ? Êtes-vous tous les deux à l’origine des idées de conception?

Maëlan: Evidemment, Aurélien et moi sommes tous les deux également impliqués dans la fabrication de chaque objet. Je crois que nous sommes très complémentaires. Moi je m’occupe plutôt de la conception: je réfléchis à un concept intéressant pour l’objet que nous avons envie de faire et je dessine sa forme.

Aurélien: Je suis plutôt impliqué techniquement: il peut me dire ce qui est possible ou pas: dans quel materiau l’objet devra être usiné et avec quel procédé technique. Ensemble nous pouvons ainsi fabriquer de A à Z un objet.

Journal du Design: En terme d’édition de vos objets, avez-vous déjà fait appel à des distributeurs ? qu’est-ce qui vous a poussé à éditer vous-même vos créations?

Aurélien et Maëlan: Notre projet est encore assez jeune et nous avons la chance d’être capable de produire nos propres projets sans pour l’instant devoir faire appel à des sous-traitants. Cela nous laisse beaucoup de liberté, et nous surveillons directement la qualité de nos objets produits en petites séries.
Nous sommes aussi facilement contactables par notre site web: quelqu’un qui est intéressé par un des projets qu’il voit sur le site peut nos joindre directement par e-mail ou téléphone.  En effet, les objets que nous produisons peuvent être adaptés selon les souhaits du client. Nous pouvons modifier les matériaux ou les dimensions pour lui faire un objet sur mesure.
Mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas intéressés de travailler avec des galeries de design, des éditeurs ou meme d’autres designers. Le projet ne peut que s’enrichir par l’interaction avec d’autres passionnés du design: nous sommes encore jeunes et nous avons envie d’apprendre et de connaître. Il est vrai aussi que par une galerie ou un éditeur nous pouvons encore mieux nous faire connaître.

Journal du Design: Quelles sont vos inspirations en terme de design ?

Maëlan: Je ne suis pas tellement inspiré par d’autres designers, même si évidemment j’ai une grande admiration pour les grands architectes et designers. Cependant personnellement je me retrouve plutôt inspiré par ce qui m’entoure ou ce que je rencontre. Cela peut être des oeuvres d’art ou la culture visuelle en général. Souvent je tombe sur un endroit marquant qui fonctionne comme contexte spécifique. Je suis ravi de réfléchir à un objet qui peut alors fonctionner comme ‘solution’ pour cet environnement avec son caractère spécifique.
Pour moi l’élément le plus important dans la création d’un bel objet réussi est la cohésion entre sa forme et l’idée qui se cache derrière: souvent j’intègre une référence visuelle ou un clin d’oeil par rapport à l’essence de l’utilisation de l’objet. Cette intelligence de l’objet est pour moi aussi importante que l’objet même.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet en cliquant ici.

crédits: Maija Toivanen http://www.maijatoivanen.net/

crédits vidéo: Script, direction et caméra: Yves F. Peeters / Tricoteuse Films  http://vimeo.com/user1413587/videos

crédits photo: Yves F. Peeters / Tricoteuse Films http://vimeo.com/user1413587/videos


Laisser un commentaire