Khamai, baguettes à sushi par Clément Boutillon

Le sushi s’est largement répandu ces dernières années en Europe. Il en vient même à s’occidentaliser, se mêlant à divers produits des plus français: foie gras, viandes, aromates.

Ignominie ou hommage à la cuisine japonaise, le sushi demeure un mets finement cuisiné dont la préparation requiert soin et dextérité. Lorsque le designer Clément Boutillon s’est intéressé à la préparation d’un plat aux influences italiennes et japonaises, la question de l’outil de dégustation devint évidente.

La maniabilité des baguettes se doit d’être confortable, mais la prise en main se veut personnelle à chaque personne. Clément fait le choix de travailler la qualité de la forme par la simplicité. Les baguettes Khamai par leur profil plat procurent des sensations douces et confortables une fois celles-ci correctement maniées. Le profil plat se torsade et change de sens à l’extrémité pour manier délicatement la petite pièce de riz.

À l’image de cette bouchée longue à préparer, sujette de patience et d’attention, il fut souhaité de retrouver cette tradition dans la confection. Chaque baguette est travaillée dans la masse de laiton par un bijoutier. Il en résulte un produit unique de l’un à l’autre, fruit de longues heures de travail. Chaque baguette s’offre ensuite une argenture de classe I par un Orfèvre situé au coeur de Paris. Véritables bijoux d’argent, celles-ci mériteront le plus grand soin face aux diverses traces du temps. Un étui en cuir confectionné par un artisan en bourgogne a été dessiné pour encore mieux les choyer, disponible en option.

Animée par la passion des objets qui nous entourent, Khamai interroge nos rituels des plus quotidiens aux plus atypiques afin de révéler de nouveaux concepts forts en émotion. L’objet Khamai se veut malin, novateur, séduisant.

En savoir plus sur Clément Boutillon & Khamai collection
Photos: Clément Boutillon


Galerie


Laisser un commentaire