Lampe inspirée du monde de la musique et des vinyles par Jean-Dominique Wapler

Jean-Dominique Wapler a passé 4 ans à l’ESAG Penninghen puis 2 ans en agence avant de se lancer dans une nouvelle aventure afin d’assouvir ses envies de design, à commencer par les luminaires. Il crée le concept à la suite d’une visite dans un magasin de luxe.

La forme en disque vinyle des abat-jours puise son inspiration dans sa passion pour la musique. En effet à 15 ans, Jean-Dominique se met à mixer avec des vinyles, activité qui deviendra un passe-temps conservé au cours de ses études supérieures. Ce concept de luminaires permet de modifier l’ambiance d’une pièce facilement et rapidement en changeant l’abat-jour. Grâce à un système très simple, il permet d’adapter un abat-jour en quelques secondes à votre humeur.

Sur un socle en acier, pourront venir s’ajuster une multitude d’abat-jours : au fur et à mesure du temps vous vous créerez votre collection, facile à stocker grâce à ses dimensions et sa faible épaisseur. C’est l’union d’un socle fabriqué et assemblé à la main et d’abat-jours découpés au laser. La fabrication manuelle des socles leur permet de ne jamais être parfaitement identiques et les luminaires sont produits dans un atelier au coeur de Paris.

Le luminaire comprend un socle (Elias) et trois abat-jours (Sofia, Victoria, Olga). Les abat-jours sont vendus dans des pochettes de vinyles en Kraft de 78 tours. La gravure au centre de celui-ci permet d’avoir un aperçu de son design. Des abat-jours plus grands de 33 tours seront proposés plus tard. L’abat-jour vient se fixer au socle grâce à un système d’aimants. Le sytème d’accroche permet de connecter de manière temporaire des objets les uns aux autres et protège chacune des parties.

En savoir plus sur Jean-Dominique Wapler


Galerie


Laisser un commentaire