Le lustre en cristal Full Moon par Chafik Gasmi

Le lustre en cristal Full Moon par Chafik Gasmi

Voici en avant première, la sublime création de l’architecte et designer industriel Chafik Gasmi pour le Corinthia Hotel de Londres qui ouvrira ses portes en avril 2011. Ce colossal et somptueux lustre en cristal créé par Chafik Gasmi et produit par la prestigieuse cristallerie française Baccarat, a été conçu pour refléter la splendeur de ce grand hôtel du 21ème siècle.

Installé sous la coupole de verre du lobby, le lustre Full Moon et sa constellation de bulles de cristal seront le principal centre d’attention du hall de l’hôtel Corinthia. Dans la quiétude d’un après-midi londonien, les invités du Corinthia London pourront ainsi savourer un afternoon tea ou un délicieux cocktail tout en admirant les subtilités de l’œuvre Full Moon, conçue pour apparaître sous la forme d’une « pleine lune scintillante ». Avec 1001 lumières, le lustre Full Moon est le plus grand lustre en son genre. En référence à la pampille rouge qui orne et distingue traditionnellement les lustres Baccarat, Chafik a créé une 1001ème bulle de cristal rouge qu’il a placé au cœur de son lustre. Le lustre du Corinthia Hotel London combine plusieurs technologies et représente un véritable défi d’innovation. En effet, si la lumière est présente au cœur de chaque composant, il est impossible d’en discerner la source. Une particularité due à la finesse de conception de Chafik qui a réalisé un lustre à la structure dématérialisée, doté de bulles de cristal de 3 tailles différentes afin de brouiller la perception des formes. Un travail méticuleux qui donne naissance à une création d’une grande poésie, d’une simplicité et d’une évidence qui touche le cœur de chacun. Un grand bravo!

Chafik Gasmi


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 25 mars 2011
  1. Par LABIDI |

    Félicitation pour cette magnifique oeuvre ,je suis diplôme de l’E.N.S.A.D. Paris depuis 1981 mais hélas! pour nous le deux ou trois Designers, en Algérie les moyens et l’esprit n’y était pas du-tout pour exercer cette spécialité, déjà les licences de produits à éditer on les achetaient des pays étrangers par nombre important ,donc je me suis réduit à l’enseignement ce qui est aussi une tache noble mais…une p’tite anecdote :je me suis présenté un jour pour proposer mes services comme Designer dans une société qui fabriquait des échelles et escabots ,j’en avais un a leur proposer aussi; le responsable éblouie par mon travail ,il me prend par le bras et me dit :je n’ai pas le droit de vous montrer les ateliers de pliage de profiler aluminium, nous avons acheté 35 licences allemandes ,nous sommes entrain d’éditer la 10 eme ,nous n’avons pas satisfait l’échelle nationale et nous avons une grande demande Africaine .