L’éclairage dans la décoration intérieure

Un bon éclairage met en valeur notre décoration et l’ensemble de notre habitation mais assure surtout un confort visuel adapté à chaque pièce. Autant de bonnes raisons pour sélectionner avec soin, nos lampes d’intérieur.

Tout d’abord, je pense qu’il est nécessaire d’aborder les différents types d’éclairage (général, directionnel, d’ambiance…) car ils ont leur importance et peuvent changer du tout au tout l’ambiance d’une pièce et le confort de ses occupants.

L’éclairage général est essentiel puisque son rôle consiste à éclairer la pièce dans son ensemble : c’est celui que l’on allume en entrant dans la pièce. L’un de ses grands principes est de diffuser une lumière homogène afin d’atténuer les ombres et les contrastes. Son rôle est d’assurer un éclairage nécessaire pour voir, percevoir et s’orienter dans un espace. Il donne le ton à la pièce. Idéalement, cet éclairage doit être efficace et assez doux pour ne pas éblouir en allumant la pièce. Pour cela, le mieux est d’utiliser des ampoules halogènes semi-économiques ou des ampoules fluocompactes.

L’éclairage directionnel est localisé et ciblé. Il est utilisé dans un but précis pour valoriser des zones, créer des ambiances et des effets décoratifs. C’est le type d’éclairage idéal pour faire ressortir les éléments de décoration d’intérieur de manière à ce que l’éclairage participe pleinement au décor. Il permet de créer des atmosphères lumineuses avec de forts contrastes entre les zones éclairées et les zones ombragées et insuffle ainsi une ambiance particulière. Pour obtenir ces effets, on peut utiliser des spots orientables pour diriger le faisceau avec une direction et une inclinaison précises.

L’éclairage d’ambiance est celui qui va créer une atmosphère qu’elle soit festive, intime, studieuse… Les variateurs sont les alliés de l’éclairage d’ambiance. Sans changer tous nos luminaires ou la puissance des lampes, ils permettent de moduler le flux lumineux pour créer une atmosphère sur-mesure en fonction de ses humeurs et de ses envies : dîner entre amis, soirée cocooning… Une autre solution est de multiplier les types de lampes et d’éclairages dans une même pièce avec des spots, lampadaires, lampes à poser… pour varier la luminosité en fonction de ses activités et des moments de la journée et passer par exemple d’un éclairage franc et tonique à une lumière diffuse et plus apaisante.

Un autre élément important à prendre en compte réside dans le choix de la couleur de la lumière. Les lumières contribuent à créer une ambiance. Les couleurs jouent sur l’ambiance et sur la lumière. Des lumières jaunes (ampoules à incandescence) ou rouges produiront une sensation de chaleur. Des ampoules blanches (halogènes) ou légèrement bleutées donneront une lumière éclatante et une sensation de froid. Si les murs sont de couleur claire, ils réfléchiront la lumière. S’ils sont sombres, ils l’absorberont. Outre l’éclairage d’ambiance, des spots dirigés sur des endroits précis ou des ampoules colorées créeront une atmosphère particulière et personnelle.

Une fois que l’on a réfléchi à ces différents points, il ne reste plus qu’à choisir ses lampes d’intérieur et pour les plus chanceux qui ont un jardin, une terrasse, un rooftop, son éclairage extérieur. Là encore, selon les pièces, mieux vaut privilégier certaines lampes plutôt que d’autres.

Par exemple, pour la cuisine, l’éclairage doit assurer une ambiance agréable et donner une lumière suffisante sans zone d’ombre sur les plans de travail. Il faut un éclairage général, fixé au plafond, éclairant toute la pièce. Puis un éclairage localisé du type spots installés de façon à éviter les ombres.

Pour le salon, on penchera plus pour des lampadaires et des lampes de bureau afin de créer une ambiance chaleureuse, intime et apaisante. Si les assises sont basses, des lampes de différentes hauteurs accentueront la verticalité de la pièce.

Côté chambre, une lampe posée sur un meuble créera l’éclairage d’ambiance de la pièce. Même si personnellement je ne suis pas fan du plafonnier, certains le trouvent bien pratique. Mais si l’éclairage est insuffisant, il peut être difficile de lire. Dans ces cas-là, un éclairage localisé arrangera les choses. D’un point de vue pratique, il faut penser à pouvoir contrôler l’éclairage depuis l’entrée de la chambre et du lit.

Enfin, pour la salle de bain, on peut installer des luminaires fixes pour l’éclairage général, comme des spots au plafond. Pour l’éclairage autour des miroirs, il vaut mieux les installer de chaque côté plutôt qu’au-dessus : cela évite les ombres sur le visage.

Avec ces quelques règles de base, on peut facilement optimiser l’éclairage de son habitation et surtout en faire un espace à son image. Bien évidemment, tout reste une question de goût, donc à chacun de trouver l’éclairage qui lui convient le mieux.


Galerie


Laisser un commentaire