ONDE(S) : un dialogue entre lumière et matière par Studiofoam, éditée par ARCHIK

La suspension luminaire ONDE(S) interroge les potentiels du cuir. Elle filtre la lumière par perforations du matériau et vibrations optiques. Une pièce dessinée par Studiofoam, éditée par ARCHIK.

La matière est suspendue, légère, filtrante. Deux pièces de cuir végétal sont déposées sur un support, lui-même suspendu par des câbles. Éteinte, c’est une silhouette organique, évolutive. Allumée, la lampe prend une tout autre dimension tandis que le cuir perforé filtre l’éclat lumineux, et façonne des trames graphiques contemplatives. La suspension luminaire ONDE(S) est en réemploi de cuir semi-végétal. Evoquant les peaux de cuir entreposées sur chevalets chez le tanneur, elle reprend la forme d’un outil de découpe du maroquinier, un emporte-pièce de forme oblongue.

« La matière est suspendue simplement, sans ajout, l’objet valorise ainsi les potentiels du cuir, en tant que structurant formel et filtre souple visuel. Le moulage rigidifie le cuir pour former la coque du luminaire, la perforation vient alléger la seconde peau, déjà souple naturellement. Elle apporte ainsi une vibration optique fonctionnelle. Ces perforations permettent à la fois de jouer sur notre perception du matériau, de loin nous pourrions y voir une tôle fine, un métal perforé, de près la sensualité du cuir apparaît, puis vibre avec le motif, la trame optique », explique Caroline Venet, fondatrice de Studiofoam.

ARCHIK étoffe ainsi sa collection d’éditions de mobilier. Chacune de ces pièces est imaginée en co-création avec les designers exposés dans la galerie de la Maison ARCHIK, et éditée en série limitée. Le tout répond à un objectif précis : valoriser le design contemporain et affirmer une esthétique aussi brute qu’élégante.

En savoir plus sur Studiofoam et ARCHIK


Galerie


Laisser un commentaire