Os(mose), recyclage des déchets issus de carcasses animales par Marianne Barrier

Marianne Barrier est designer diplômée depuis juin 2018 de l’Ecole supérieure d’art et de design de Valenciennes. Elle nous a présenté son projet de fin d’études, intitulé Os(mose), que nous avons trouvé très intéressant.

« Chaque année en France, 25 millions de porcs sont abattus pour la consommation annuelle des Français. Soit 68 000 bêtes à la journée, 800 à la minute. Pour donner une représentation visuelle de ces chiffres, je me suis intéressée au recyclage des déchets issus de carcasses animales. En effet, les os sont calcinés à 70%, les autres 30% servent à la fabrication d’aliments pour canins et félins ou à la fabrication de colle d’os en majorité.
Dans l’os il y a un agent collagène naturel qui lui donne beaucoup de richesse pour le recycler. L’intérêt était de récupérer une quantité intéressante (70 kilos d’os) pour les transformer en un matériau pour la fabrication d’objets industriels.
J’ai imaginé utiliser les déchets de l’industrie de la viande afin de créer une matière pouvant substituer le plastique des gobelets réutilisables. La série réalisée contient 170 gobelets, dont la matière correspond à 1/4 seconde d’abattage des porcs.
Les couleurs varient car, d’une part j’ai réalisé ce projet de façon artisanale, et ensuite car j’ai utilisé différentes parties d’une carcasse. Les gobelets les plus clairs correspondent aux os de jarrets, les plus foncés correspondent aux os de palettes. Cette différence est due à la présence de cartilage dans certains os. »

Pour avoir plus d’informations ou échanger avec Marianne: mariannebarrier2703@gmail.com

Les petits cônes colorés sont des tests de matière, faisant partie de son processus de recherche.

 

 


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 23 octobre 2018
  1. Par GUIRAUD |

    En fin un recyclage intelligent qui va permettre de manger de la viande. Merci. Avez vous besoin de sponsors ?