Projet Black Sheep, un vélo tout terrain de voyage par Laurent Lamouric

Laurent Lamouric est passionné de VTT depuis 28 ans, il est concepteur mécanique et met tout son savoir-faire au service de sa passion. Il fabrique ainsi des vélos artisanaux en carbone et a imaginé dernièrement un concept très particulier, le Black Sheep.

Laurent nous en dit plus sur ce projet: « Pour ce projet de vélo tout terrain de bivouac, j’ai choisi de partir sur la base d’un cadre rigide entièrement en carbone typé x-country avec une géométrie moderne et performante, équipé d’une suspension avant et de train roulant léger avec un haut rendement et la précision de pilotage. Chaque tube a été conçu avec ses propres caractéristiques avec des profils et des formes de tubes spécifiques et une mise en place des fibres de carbone suivant les zones de déformation et de résistance du cadre.

La pratique du VTT bivouac étant une pratique occasionnelle pour beaucoup de pratiquant, il m’est apparu plus judicieux de convaincre la future clientèle sur la base d’un VTT classique sans avoir à investir dans un vélo spécifique. Pour cette raison, j’ai décidé de travailler sur la bagagerie en proposant des coffres rigides au design totalement intégré aux formes du cadre, comportant 5
fonctions distinctes, le stockage de l’eau, le matériel de bivouac, l’outillage, le kit de premier secours et le ravitaillement.

La rigidité permet d’obtenir des volumes précis et d’exploiter au maximum les placements sur le cadre tout en restant compact. Cela permet également le compactage et le maintien du contenu, éliminant tout ballottement. L’intégration totale aux formes du cadre permet de fixer les coffres directement sur le cadre et ainsi de supprimer les portes bagages et l’ajout de fixations sur le cadre. Cette technologie permet également d’obtenir des bagages très légers.

Coffre central (stockage de l’eau)
Les 5 litres d’eau est la masse la plus importante embarquée, il était donc primordiale d’avoir un positionnement qui n’altère pas le comportement du vélo. J’ai donc choisi de placer un coffre à l’intérieur du cadre, au centre du vélo et le plus bas possible, coincé entre le tube de selle et le diagonal et sans aucun ballottement. Une poche d’eau souple vient simplement se glisser à l’intérieur par le haut.

Coffres latéraux
2 coffres latéraux viennent se fixer sur le coffre central et clipper sur les haubans. Ils permettent d’y stocker d’un côté l’outillage et de l’autre le kit de premiers secours placé dans 2 pochettes amovibles. Une couverture étanche d’une seule pièce vient recouvrir les 3 coffres et fixée par des boutons pression pour un maintien puissant et une manipulation simple et rapide.

Coffre arrière (matériel de bivouac)
La principale contrainte du matériel de bivouac est son volume et j’ai beaucoup travaillé sur le choix des matériels pour trouver les moins volumineux et plus légers possible. La pratique tout terrain nécessite également de libérer le passage des roues notamment lors de passages techniques, le montage de sacoches latérales m’a paru inadapté. J’ai donc placé un coffre avec un volume optimisé pour le contenu choisi et placé sur l’arrière du vélo en position axiale qui offre une meilleure stabilité.

Coffre avant (ravitaillement)
Le coffre avant fixé sous le cintre, a été conçu pour accueillir appareil photo, téléphone, papiers et le ravitaillement. Son design est totalement intégré aux formes du cintre pour être le plus compact possible. Il permet également d’y fixer l’éclairage avant et sa fermeture est sur le même principe que les autres coffres.

La gestion de l’énergie a été développée en collaboration avec Antidote Solutions. Le principe est de produire, de stocker et de fournir de l’énergie électrique pour l’éclairage et la navigation en totale autonomie.

Antidote Solutions a entièrement conçu et fabriqué 2 packs batteries d’une capacité de 8000 mAh chacun capable d’alimenter l’éclairage et le GPS simultanément. Les packs ont été conçus pour s’intégrer dans le tube de direction “Lefty” lors du fonctionnement en ordre de marche tout en restant discret. Le deuxième pack est stocké dans le coffre arrière et qui est rechargé par le panneau solaire LUMTRACK placé sur le coffre. Ce principe permet de recharger un pack lorsque l’autre est en fonctionnement et facilement interchangeable.
L’éclairage avant de la marque Klamp et d’une puissance de 1600 lm est fixé sous le coffre avant avec un réglage de l’orientation. J’ai également installé un éclairage arrière, de sécurité et rechargeable par le panneau solaire ou un pack batterie.
Un GPS Garmin dakota tactile, étanche et robuste est fixé sur le cintre. Il peut être alimenté par des piles AA ou branché sur le pack batterie.

Black Sheep a été réalisé dans le cadre du « Concours de machines » en juin dernier. C’est un concours d’artisan du cycle, le principe est de fabriquer entièrement son vélo et participer a des épreuves suivant un thème précis. Ce VTT est aujourd’hui disponible à la vente, son coût total (vélo, bagages, matériel = tente, sac de couchage, matelas gonflable, réchaud…) est de 12 000€. Si vous souhaitez plus d’informations et toutes les caractéristiques techniques du vélo, n’hésitez pas à contacter Laurent ou à vous rendre sur son site internet.

En savoir plus sur Black Sheep et Laurent Lamouric


Galerie


Laisser un commentaire