Restaurant Hanging Bar par Atelier JMCA

L’Atelier JMCA, jeune agence d’architecture et de design parisienne, signe une réalisation sur deux niveaux, mêlant authenticité et raffinement, pour un jeune chef parisien à la cuisine toute aussi inventive que déstructurée.

Vu l’exiguïté de l’espace, il a fallu aux deux designers (Angélique Maillard et Julien Cottier) autant de rigueur que d’ingéniosité, afin d’animer ce lieu aux proportions toutes aussi atypiques. L’optimisation spatiale fut le leitmotiv de ce projet: « l’objectif était de créer un haut lieu de bistronomie parisien cernant à la fois, l’essentiel des contraintes fonctionnelles d’un restaurant et la volonté de créer un espace à l’identité marquée » confie les designers.

Une véritable mise en scène de la cuisine, s’opère grâce à la scénographie du lieu. La salle au rez-de-chaussée, se déploie autour d’un grand élément parallélépipédique composé de bois (chêne massif) et d’acier aux lignes franches et épurées, se déployant sur plus de six mètres de longueur.
Ce grand comptoir quasi-sculptural, planté en plein coeur de l’espace, accueille toutes les fonctions nécessaires à l’exploitation d’un restaurant. Tour à tour: comptoir haut, zone bar, cuisine, zone de préparation… et pour finir, un long prisme en porte-à-faux, sur près de deux mètres cinquante de longueur recevant une grande table d’hôte de huit personnes. La frontière entre l’espace cuisine et la salle de restaurant disparaît, toute la vie du restaurant se concentre autour de ce noyau de bois aux lignes minimalistes. La géométrie rationnelle du mobilier, créé sur-mesure, se mêle à l’esthétique du traditionnel « bistrot parisien », évoqués par les matériaux, textures et lumières choisis par l’Atelier JMCA, dans l’agencement général du restaurant. (Sol en carreaux  de ciment, voûtes et poteaux en pierre de Paris, grands miroirs sur les murs). Enfin, les sanitaires accessibles aux personnes à mobilité réduite situés au rez-de-chaussée, ont été conçus, malgré les contraintes normatives, comme un véritable petit écrin d’élégance et de sobriété.

Au sous-sol, une salle voûtée, à l’ambiance plus intimiste et feutrée. L’espace étant également assez restreint, les architectes d’intérieur ont choisit, en réponse avec la salle du rez-de-chaussée, de créer un objet central et identifiable au centre de la salle. L’escalier est devenu cette colonne vertébrale, ce lien autour duquel toute l’activité se concentre. Grâce à sa ligne aérienne, l’absence de contremarche et la finesse du garde-corps, il n’obstrue pas la vue et permet de conserver une lecture globale de l’espace.

Pour en savoir plus sur Atelier JMCA, cliquez ici et suivre son actu, cliquez là.
Photos: © Christophe macpherson

source: formulaire de contact


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 3 février 2015
  1. Par lilibox |

    la 8 eme photo, crédit: Julie Brami
    http://www.lafoodbox.com/2013/04/pierre-sang-in-oberkampf-cuisine-dici.html