Yoshinori, restaurant gastronomique à Paris par Alia Bengana + Atelier BEPG

Le restaurant Yoshinori se situe en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés à deux pas de l’Odéon et a remplacé une ancienne pizzeria.

Il s’agit d’un espace sur deux niveaux, rez-de-chaussée et sous-sol, très caractéristique du quartier dans lequel il est installé : structure du bâtiment mixte en pierre et bois, ossature bois apparente pour la salle sur rue, caves voutées en pierre au sous-sol.

Yoshinori Morie est un chef japonais qui fait de la cuisine gastronomique française, en apportant dans ses plats un équilibre de saveurs, une esthétique et une technicité très caractéristiques de ses origines. L’idée fondatrice du projet a été d’interpréter ce mélange culturel dans la conception du restaurant sans pour autant proposer un espace japonisant.

Les architectes ont recherché un élément identitaire fort de la culture esthétique japonaise : l’art des claustras en bois. Ce travail traditionnel japonais réalisé à la main se base sur la répétition d’une maille triangulaire dans laquelle sont parfois insérés des motifs, qui sont également porteurs de significations et de vœux.

Elles ont ensuite réinterprété cette maille qui est devenue le fil conducteur de la décoration intérieure du restaurant : elle est proposée comme revêtement mural dans la salle du rez-de-chaussée, elle devient transparente sur le garde-corps de l’escalier, elle change d’échelle et de forme se transformant en motif de losanges croisés pour les claustras ajourés et la verrière de la cuisine semi-ouverte.

La fabrication de l’ensemble se détache de celle artisanale d’origine et se modernise grâce à la découpe numérique sur des panneaux en MDF plaqués chêne légèrement blanchi. Tous les claustras ajourés, tels que le garde-corps, la verrière de la cuisine ou de la cave, sont insérés dans une structure en acier oxydé afin de mettre en valeur la matière brute qui contraste avec la dentelle de bois.

Un grand travail a été opéré sur le remodelage de l’espace existant. Il y avait un grand nombre d’exigences à satisfaire dans un espace de seulement 70 m². Il fallait placer les équipements de cuisine, les rangements, les dessertes, la cave à vin réfrigérée, et naturellement les assises et les tables. Les claustras, éléments d’inspiration du projet, ont été précieux dans l’aménagement intérieur permettant de délimiter les espaces, de protéger les passages et les accès, créant ainsi une sensation d’intimité dans tous les recoins du restaurant.

En savoir plus sur Alia Bengana + Atelier BEPG
Photos: David Cousin-Marsy

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire