ÔLAB, édition sur le thème de la Data physique par Emma Marichal

Emma Marichal nous présente un projet qu’elle a pu réaliser au cours de sa première année de DSAA Design graphique. Il s’agit d’une édition interactive qui « parle », grâce à un système d’encre conductrice et à l’utilisation d’un MakeyMakey board.

À partir du contenu textuel et visuel qui a été produit et récolté à l’issue de la journée d’étude Dataphysique (organisée en collaboration avec l’équipe Pratiques et Théories de l’Art Contemporain de l’université Rennes 2) et du workshop Processing, les étudiants ont du travailler au lancement de la revue éditée par l’université. Cette édition devait questionner la notion « rendre compte » aussi bien au niveau du titre de la revue qu’en traitant des contenus, leur hiérarchisation, en lien avec le parti pris de mise en scène choisi.

Cette édition rend donc compte de cette journée d’étude sur le thème de la Data physique. Ce livre est imprimé en partie en sérigraphie et encre conductrice afin de rendre une lecture audible lorsque l’on touche les pages. Emma nous en dit plus sur son projet:

« Partant du principe que la Data Visualisation était un sujet assez complexe à comprendre et à expliquer, je me suis tout de suite tournée vers l’intention de vulgariser et de rendre accessible ce compte-rendu. J’ai donc mis en place dans mon édition l’idée d’oralité, à travers la typographie, des images pleine page, mais aussi grâce à un système qui permet d’écouter les informations. Mon but était de ne pas décourager le lecteur avec des textes longs et fastidieux, mais de lui permettre de comprendre facilement le contenu, en interagissant avec le livre. Le texte vient de façon complémentaire, à la fin de l’édition, à la manière de notes à consulter.

Le système d’écoute a été réalisé avec un MakeyMakey, une board électronique, reliée à un ordinateur et à l’édition. L’ordinateur fait tourner un petit programme réalisé sur processing, sur lesquels on trouve les enregistrements. L’édition quant à elle, contient certaines parties, les folios des pages, imprimés en sérigraphie, avec de l’encre conductrice, qui permet la transmission du signal électrique. » Workshop réalisé en collaboration avec Florian Chevillard.

En savoir plus sur Emma Marichal


Galerie


Laisser un commentaire