La maison est située au sommet d’une colline surplombant les affleurements rocheux et les îlots du Skagerrak, à l’abri d’une forêt luxuriante et entourée d’un paysage accidenté.

La conception vise à maintenir le terrain existant et les qualités de la parcelle. Pour préserver la nature, la forme du bâtiment est simple et modeste, construite avec des matériaux et des détails durables.

Alors que le bâtiment lui-même est placé au sommet de la colline, la terrasse extérieure suit la topographie à différents niveaux. L’ambition du projet était d’utiliser des matériaux pouvant durer des centaines d’années. Le revêtement extérieur est en bois de pin imprégné sous vide à l’huile. Ce traitement norvégien s’appelle Møre Royal et il rend le bois extrêmement résistant aux intempéries avec très peu d’entretien.

La maison devient partie intégrante de la nature car le revêtement en bois devient gris avec le temps provoquant une patine. Pour mieux s’adapter au site, le bardage est découpé le long du terrain en fonction de la topographie.

À l’intérieur, les murs sont revêtus de feuilles de placage de bouleau teintées de blanc, ce qui donne une atmosphère intemporelle et chaleureuse.

Le plan est organisé autour d’un noyau, contenant les escaliers, la dressing et la cuisine, permettant de séparer les espaces communs des chambres et de la salle de bain, sans avoir besoin de couloirs fermés.

Comme dans la plupart des cabines norvégiennes, les chambres sont peu encombrantes et des couchages supplémentaires peuvent être aménagés dans le grenier. En revanche, les espaces communs sont ouverts et généreux. Le salon a une double hauteur et de grandes fenêtres orientées ouest et sud. Ces grandes ouvertures baignent l’intérieur de lumière et le relient avec le paysage. La terrasse fonctionne comme une extension des espaces communs lorsque le temps le permet.

Articles similaires

Résidence La Jetée aux abords du lac Memphrémagog

À l’image d’une grande aile déployée, la toiture architecturale suit la volumétrie dictée par le programme. Elle s’élance et se plie telle une voile au rythme du vent.

Conversion d’une grange hollandaise au toit de chaume

L'escalier en contreplaqué, avec sa géométrie incurvée, offre un contraste ludique avec les colonnes et les poutres en bois rustiques de la grange.