Le raccard (en Suisse) est un édifice montagnard en bois, un grenier indépendant surélevé bâti en pièce-sur-pièce et comprenant une aire centrale, des gerbiers latéraux et des pièces à grain.

Le Caraccard c’est d’abord une histoire de continuité familiales, familiales au pluriel. Car le client étant le fils d’un client du père de l’architecte qui fort de la relation de confiance qui s’est tissée lors de cette première collaboration a choisi l’agence pour concrétiser son rêve alpin.

Le propriétaire savait qu’il allait retrouver chez l’architecte les valeurs qui avaient plu à son père et cette confiance mutuelle a rendu les relations fluides et faciles dès l’entame du projet.

Le projet consistait, en gardant une base déjà existante (ce qui s’est avéré être complexe), de bâtir un chalet qui sera habité une grande partie de l’année. Cette vocation du chalet engendrait de vrais choix d’aménagement.

Caraccard doit son implantation et les choix architecturaux à plusieurs facteurs, dont entre autres, un terrain en pente et des vues à couper le souffle qu’il fallait cadrer. C’est un chalet qui fonctionne à 360° en plaçant des espaces de vie en plein soleil, théâtralisant les aménagements et les utilisations de chaque lieu en fonction de la course du soleil et de la vue.

« La silhouette typée de Caraccard vient de ses porte-à-faux, ses encorbellements, son aspect de Rubik Cube en cours de résolution. Des choix qui ont engendré un travail considérable de calepinage pour assurer la continuité du bardage sur l’ensemble des façades.

Ce bardage a été dessiné sur mesure pour renforcer l’aspect « boîtes » du chalet essentiellement en mélèze. Le fait d’avoir des cubes qui ne s’alignent pas dans leurs angles a demandé une attention bien particulière pour l’implantation et cheminements des réseaux, pour aligner ceux-ci, ils ont été modélisés en 3D. »

Un des grands moments dans la construction de Caraccard a été la livraison et mise en place de la grande baie vitrée avec ses dimensions hors normes, qui a transformé cette étape en « évènement » pour lequel des engins et outils exceptionnels ont été mis en œuvre.

Pour l’architecte, ce fut le projet idéal, des relations sereines, un résultat ambitieux et la poursuite d’une association familiale sur plusieurs générations.

Articles similaires

Stone House, maison sur les contreforts des Andes

Une pierre avec de l'oxyde de fer a été choisie, et de là est né un refuge intemporel d'acier corten.

Bois Debout, un mini-paysage à habiter

YokYok a voulu créer un paysage miniature tout en jouant avec la lumière zénithale sans l’obstruer. Le lieu devient ainsi un point de rencontre pour lire, discuter...

Modernisation de maisons traditionnelles chinoises en pisé

MDO a à la fois modernisé avec sensibilité six maisons existantes et conçu deux bâtiments en béton supplémentaires