Ce projet a été commandé par l’association TAGMA, dédiée au développement de projets éducatifs, participatifs et durables en Amérique latine.

Ils ont construit un réseau de neuf classes dites « environnementales » dans divers pays : Argentine, Uruguay, Chili, Pérou, Colombie… Pour réaliser ces bâtiments éducatifs de petit format, ils recherchent des alliés dans les régions : municipalités, établissements d’enseignement publics, entreprises privées, collectivités et équipes d’architectes locaux.

Après un processus de conception participative, ils réalisent la phase de construction sous forme d’événement pédagogique avec des étudiants en architecture et divers participants guidés par une équipe internationale d’enseignants qui se déplacent sur le site ; enfin, ils accompagnent et conseillent les futures activités académiques.

Dans le cas présent, le lieu d’intervention était l’établissement scolaire El Rincón de la municipalité de San Jerónimo, Antioquia, à une heure de Medellín. L’école existante comportait deux longs bâtiments parallèles reliés par une cour.

Les architectes ont proposé que la nouvelle construction poursuive ce schéma de barres parallèles, séparées par des patios et des jardins. La zone disponible était reliée à un quartier voisin et était entourée d’arbres indigènes. Le projet consiste en un espace flexible pour les cours, la formation et les réunions ; une salle de bain extérieure; une citerne qui récupère les eaux pluviales du toit du bâtiment voisin ; des vergers et un aménagement paysager.

« Pour la salle de classe, nous avons proposé une structure à section triangulaire en bois, résistante et nécessitant peu d’entretien, un revêtement en briques d’argile, bois et guadua (bambou) et un épais toit de palmiers. »

Cette construction, qui a une ventilation transversale et une orientation sud-nord, supporte six panneaux solaires connectés en série, qui génèrent suffisamment d’énergie pour son fonctionnement.

La salle de bain et le réservoir – construits avec des briques de terre, des bouteilles recyclées, du bois, du guadua et des tuiles métalliques – fonctionnent comme un système d’eau autonome.

Le programme de ce petit bâtiment est l’éducation théorique et pratique de l’environnement. Pour cette raison, ses multiples stratégies durables sont articulées, visibles et font partie de l’expérience éducative.

Articles similaires

The Relic Shelter, sublime salon de thé à Fuzhou

Déplacée de son site d'origine à Jiangnan, la structure en bois encadre désormais un salon de thé aérien, entouré d'une série de salons privés et publics

Mud House, maison à Alwar au Rajasthan

Cette maison dispose de deux terrasses indépendantes et d'un toit pyramidal en chaume. De hautes herbes sauvages locales sont utilisées pour attacher le toit.

Higher Roch, tour méditerranéenne au coeur de Montpellier

Le cabinet d’architecture Brenac & Gonzalez & Associés a accordé une attention particulière aux terrasses, participant fortement à l'identité du bâtiment.