C’est à Matosinhos, ville portugaise limitée par l’Océan Atlantique à l’ouest et par la ville de Porto au sud, que des espaces urbains d’un quartier vallonné ont été revalorisés dans le cadre du projet « Escadinhas Footpaths ».

Cette initiative réunie l’architecture, l’art et la nature. Il s’agit d’un réseau de sentiers pédestres reliant le quartier vallonné de Monte Xisto aux rives de la rivière Leça. L’initiative vise à démontrer la valeur ajoutée que les projets à petit budget peuvent apporter à des espaces urbains plus « cachés » et négligés dans nos villes.

D’une durée d’un an, la démarche a réuni une équipe pluridisciplinaire d’architectes, de constructeurs locaux, d’artistes et un vaste réseau de partenaires.

Dans la première phase des travaux de construction, les marches menant à la Rua das Escadinhas, un dispositif urbain inhabituel reliant les niveaux supérieur et inférieur de la colline ouest de Monte Xisto, ont été réhabilitées.

Les marches et la rambarde ont été réparées et une nouvelle délimitation entre les marches publiques et le terrain privé qui les jouxte a été créée sous forme de bancs, permettant d’utiliser l’escalier comme lieu de repos.

En suivant le chemin qui relie le pied des marches à la rivière Leça, une ancienne ruine a été reconstruite et transformée en un coin détente entouré par la nature.

Des interventions à petite échelle ont restauré le caractère originel du site, annulant les interventions précaires réalisées au fil des ans. La réhabilitation méticuleuse du site, qui comprenait l’ajout de bancs dans chaque « pièce » du bâtiment, a encouragé les gens à y passer du temps et l’a transformé en un lieu de rencontre et de partage.

Pour donner vie à l’ensemble du projet, l’artiste Verkron a peint toutes les surfaces apportant des jeux de couleurs, de géométrie et de perspective.

Articles similaires

Casa 2m, maison étroite dans le centre historique de Saint-Jacques de Compostelle

Avec seulement 2 mètres de largeur intérieure en moyenne (1,90 m en façade), et environ 19 m2 habitables par étage, cette maison distribue son programme verticalement

Casa Mate, maison de campagne au Mexique

la résidence présente une structure en béton géométrique et un grand jardin central, qui sont tous deux devenus un élément déterminant de l'identité du projet.

Analog House, maison dans une forêt californienne

Le résultat est une structure composée de volumes perpendiculaires, mélangée à une série de "dispositifs cinétiques qui engagent à la fois l'environnement bâti et le contexte naturel