L’édition 2021 du Festival des Architectures Vives a reçu un retour très positif de la part du public avec un nombre de visiteurs environnant les 10 000 personnes.

Le Festival des Architectures Vives a pour objet la sensibilisation du grand public au large domaine de l’architecture. Il s’attache non seulement à mettre en avant le travail d’une jeune génération d’architectes, paysagistes, urbanistes, mais aussi à faire découvrir des territoires urbains inattendus.

Certaines installations permettent une interaction avec le public. Sans laisser de traces physiques, le FAV cherche à marquer les esprits, à engager une réflexion globale sur l’architecture et son développement dans un contexte urbain existant ainsi qu’à créer un dialogue entre création contemporaine et patrimoine.

Des médiateurs, étudiants à l’école d’architecture de Montpellier sont présents sur chaque lieu et permettent aux visiteurs de mieux apprécier le parcours. L’événement est gratuit, témoignant de ce désir d’ouverture au plus grand nombre.

Les équipes du Festival qui créent les installations éphémères sont sélectionnées après un appel à candidatures lancé en septembre. Elles viennent de France et de l’international.

– AN 4000 – Atelier AJO : José Roldán et Alice Delattre
Cabra // Espagne / Paris // France

– SABLIER – Atelier 4 et SP25 Arquitectura : David Oliva Torras, Elisenda Planas Costa et Anna Juncà i Frigola
Barcelone // Espagne

– L’ESTHETIQUE DU MAL – Hernandez Hugues, Marty Ariane, Baufils Morgan
Bordeaux // France

– Soleil des jardins- Soto Antunez Isabel & Gonzalez Gracia Elena
Pantin // France / Séville // Espagne

– 4HARPS- YESOBAZA
Saint Etienne // France

– RED BAG LADY- Anekdote
Montreal // Canada / Berlin // Allemagne

– NATURE EN TRANSITION- AGRESTE: Florent Clier, Charlotte Fagart, Sebastien Roussel
Paris // France

– BLOOM- Vigouroux Mathilde
Paris // France

– LA VENELLE GARDIANE – Atelier MICROMEGA : Gauthier Martinez, Alexandre Lahaye, Thomas Pourteyroux, Justine Guyard, Charlie Granjon
Lyon // France

– Débords de mer – FARGA
Lyon / Gaillard // France

Articles similaires

Chestnut House, adorable petite maison autour d’un châtaignier

L'idée principale de la conception était de déplacer l'intérêt de l'objet architectural vers le site, de sorte que le contexte soit le point de départ du projet.

Tsumugu, une maison en bois conçue pour se connecter avec la nature

La propriété de plain-pied vise à démontrer comment la construction en bois peut être utilisée pour créer des espaces de vie confortables, modernes et polyvalents.

El Aguacate, maison accueillante au Mexique

El Aguacate se veut l'interface entre ses habitants et le lieu où elle se déploie ; un espace reposant et de cohabitation dont la composition est faite de cours et de volumes interconnectés