Le bardage en acier et les panneaux de toit incombustibles font partie des caractéristiques ignifuges de cette résidence à Boulder, dans le Colorado, conçue par le studio américain Renée del Gaudio Architecture.

L’architecte visait à limiter le bâtiment, situé dans les contreforts des montagnes Rocheuses, à ses éléments nus.

« La forme, l’empreinte et la conception intérieure de Goatbarn Lane reflètent la philosophie de vivre avec ce dont nous avons besoin – et pas plus. »

Créer une maison qui pourrait éventuellement survivre à un incendie de forêt était également une préoccupation majeure. C’est devenu une considération de plus en plus importante dans le Colorado, où les grands incendies de forêt sont désormais courants.

La maison de 173 mètres carrés s’élève sur deux niveaux et se trouve à côté d’un affleurement rocheux. L’étage inférieur est de plan rectangulaire et comprend une cuisine, une salle à manger et un salon.

Le niveau supérieur, en forme de L, abrite une chambre et un grenier. Le volume de couchage est soulevé au-dessus de la colline via des supports en acier ancrés dans la roche. À l’étage, on trouve également une passerelle qui surplombe l’espace commun et se termine par un balcon, où les occupants peuvent admirer le paysage.

Juste en dessous de la membrane du toit se trouve une couche de panneaux de gypse haute performance, ils ont à la fois robustes et non combustibles. Le même matériau a été utilisé derrière les soffites en bois de la maison. L’architecte a également éliminé les endroits où les feuilles et les aiguilles de pin pourraient s’accumuler.

La maison est chauffée par un poêle à bois et un système radiant dans la dalle de béton. L’électricité est fournie par un panneau photovoltaïque de quatre kilowatts sur le toit. Des appareils électroménagers à haut rendement, un éclairage LED à intensité variable et une abondance de lumière du jour aident à minimiser la consommation électrique.

Articles similaires

Hub of Huts, le village à l’envers

De l'observation du paysage environnant reflété dans la piscine, le concept a pris vie : matérialiser ce que l'on voit se refléter à la surface de l'eau

Résidence La Jetée aux abords du lac Memphrémagog

À l’image d’une grande aile déployée, la toiture architecturale suit la volumétrie dictée par le programme. Elle s’élance et se plie telle une voile au rythme du vent.