Située sur un plateau désertique rocheux à l’extérieur de Palm Desert, cette résidence familiale est étroitement nichée dans une constellation de rochers, surplombant la vallée de Coachella et la chaîne de montagnes de San Jacinto.

Les matériaux de la maison ont été choisis pour contraster discrètement la palette plus claire du paysage désertique. Le bardage en bois noirci est en bois de pin acétylé, brûlé, brossé puis teinté. Tous ces traitements sont destinés à fournir une finition hautement texturée qui résiste aux insectes et à la pourriture, et minimise les mouvements dans un climat connu pour ses grandes variations de température diurnes.

L’intérieur est un mélange de béton, de bois, de pierre et d’acier, offrant durabilité et chaleur à l’ensemble. Le schéma de la maison est un triptyque d’éléments : un plan de toit flottant, une série de volumes en bois et deux murs d’ancrage en béton.

La demande des clients, un couple à la recherche d’une maison dans le désert loin de leur vie urbaine, était simple : créer une résidence qui épouse au mieux son environnement (sans arracher un seul pin à pignons ni déplacer un seul rocher) et qui embrasse le climat désertique.

Après avoir campé sur le site pour observer et absorber intimement les nuances du microclimat, les vastes variations de température entre le jour et la nuit, le positionnement spécifique des arbres et des rochers sculpturaux existants, les architectes ont commencé à réfléchir et concevoir la maison.

« La maison fonctionnerait comme un simple dispositif de cadrage permettant à l’occupant d’observer le terrain environnant.

La structure serait extrêmement silencieuse et nette dans sa géométrie, contrastant intentionnellement les formes organiques du désert et près du sol pour minimiser sa présence. »

Le toit flottant carré remplit de nombreuses fonctions. Côté climatique, il plane au-dessus de la maison offrant un répit du soleil battant à la fois sous sa forme opaque et sous forme de treillis de bois poreux. Une ouverture singulière est creusée dans le plan du toit, encadrant le ciel tout en offrant à la piscine une grande exposition au soleil.

Sous le plan du toit se trouvent sept volumes rectilignes qui contiennent le programme de la maison. Ils débutent comme une masse rectiligne singulière qui ensuite se sépare et glisse dans le paysage pour maximiser l’expérience du terrain environnant et créer un vide au centre de la maison. Ce vide est devenu à la fois l’entrée et la salle à manger, une zone où les espaces publics et privés se rencontrent.

Les murs de béton parallèles encadrent non seulement l’entrée et la salle à manger au-delà, mais surtout la vue époustouflante vers l’est et la vallée de Coachella en contrebas.

Articles similaires

Maison de 60m2 sur pilotis en Uruguay

Il a été décidé que le projet essaierait de garder l'écosystème aussi intact que possible afin de réduire l'empreinte écologique. La maison est donc construite sur pilotis

Casa Toto, maison en béton à Alicante

La résidence curviligne aux espaces entremêlés est née en opposition à la banalité de l'architecture et du paysage suburbain d'Alicante.

Cuckoo House, maison en brique d’argile au Vietnam

Il y a deux principales influences de conception dans chaque projet Tropical Space - la sculpture et le climat. Tout commence par une réponse au climat local et l'atténuation des effets du changement climatique.