L’agence d’architecture Brenac & Gonzalez & Associés signe cette tour d’habitation composée de 76 logements répartis sur 16 niveaux et dont les terrasses et balcons sont habillés de 4000 m2 de lames en bambou MOSO.

Démarrée en 2019, la tour Higher Roch a été livrée en juin 2022. Le macro-projet City Roch, au sein duquel s’inscrit Higher Roch est un ensemble immobilier mixte, composé d’immeubles d’habitation, de bâtiments de bureau et de commerces.

Erigé sur d’anciennes friches ferroviaires, ce projet urbain redonne vie au quartier d’hyper-centre Nouveau Saint-Roch de Montpellier. Le socle de cet ensemble immobilier est construit à partir d’un béton blanc. Il renvoie à la minéralité de la gare et des bâtiments situés à proximité immédiate. L’ensemble se déploie un peu comme un ruban constitué de commerces et bureaux.

Par sa hauteur de 50 mètres, la tour symbolise la porte du nouveau quartier et à ce titre doit faire la liaison entre deux histoires urbaines. C’est la raison pour laquelle les architectes on travaillé le projet selon deux registres superposés.

Le premier s’adresse à la ville historique, à la ville basse, il est représenté par un socle en pierre, aux hauteurs variables. Comme un ruban de pierre, son orthogonalité architecturale réunit l’ensemble des programmes qui composent l’îlot.

Le second s’adresse au lointain, à la ville haute, sa géométrie change, se libère et devient organique. Les formes ondoyantes des plateaux et des terrasses qui rappellent les courbes de niveaux, s’empilent et se décalent successivement. Ces débords sont reliés les uns aux autres par une maille métallique géante. Elle sert de support à de grandes toiles micro-perforées qui protègent du soleil.

Le cabinet d’architecture Brenac & Gonzalez & Associés a accordé une attention particulière aux terrasses, participant fortement à l’identité du bâtiment. Dans une région où les pluies sont courtes mais fortes et les chaleurs élevées et longues, il fallait un revêtement à la fois élégant et doté d’une bonne tenue aux intempéries et au temps.

Le recours à un bois exotique, une solution envisagée un instant, posait la double problématique de l’environnement et de la traçabilité. Mais une alternative s’est imposée à cet exigent cahier des charges, celle du bambou, une herbacée dense, résistante, facile à installer et à croissance rapide.

Pour les architectes, la solution MOSO® Bamboo N-durance® s’est donc imposée pour sa résistance, sa densité, sa tenue dans le temps et pour ses qualités environnementales.

« Au-delà de son aspect esthétique, le bambou Moso s’est imposé par ses qualités environnementales et techniques. Issu de forêts éco-gérées, il est possible de retracer son origine.

D’autre part, il offre une résistance à l’usure et une bonne tenue dans le temps. »

Les lames de Bamboo N-durance® présentent une belle couleur caramel qui donne un rendu chaleureux et de beaux effets de contraste avec la couleur du mélèze, le bois placé sous le plafond des terrasses et des balcons, ainsi qu’au béton lasuré des murs.

Les lames de terrasse en bambou sont installées sur le sol des balcons et terrasses avec un système de fixation invisible. Il est fait de clips qui permettent de cacher les vis. Autre avantage : on évite la perforation des lames.

Grâce à la stabilité du matériau, les lames sont parfaitement droites, il n’est donc pas nécessaire d’utiliser un outil spécifique pour les redresser ce qui fait gagner du temps par rapport aux bois traditionnels. Seuls les bords extérieurs courbés des terrasses et balcons nécessitent une coupe ajustée.

Ce chantier, vaste et complexe, avec une architecture toute en courbure, a donné la preuve de l’intérêt du bambou : il se prête parfaitement aux travaux de menuiserie, à l’instar de tout autre bois.

Articles similaires

Résidence La Jetée aux abords du lac Memphrémagog

À l’image d’une grande aile déployée, la toiture architecturale suit la volumétrie dictée par le programme. Elle s’élance et se plie telle une voile au rythme du vent.

Conversion d’une grange hollandaise au toit de chaume

L'escalier en contreplaqué, avec sa géométrie incurvée, offre un contraste ludique avec les colonnes et les poutres en bois rustiques de la grange.