Le cabinet d’architecture basé à Tokyo, Yuko Nagayama & Associates, a construit une série de tentes transparentes en forme de larme dans une forêt de bouleaux blancs dans la ville de Hokuto au Japon.

La taille, la hauteur et la position des tentes ont été déterminées par des scans 3D de l’environnement naturel, tels que la position des arbres, la direction des branches et la propagation des feuilles.

De cette façon, la verdure environnante se reflète non seulement sur la surface des tentes, mais aussi dans leur conception.

Les architectes voulaient que leurs tentes mettent en valeur et reflètent les arbres environnants tout en conservant leur propre présence théâtrale. Debout à plus de 9 mètres de haut, chacune des trois tentes gonflables fait face à une direction différente, son bout pointu visible de loin.

Pour ceux qui se trouvent à l’intérieur des tentes, le matériau pas tout à fait transparent brouille la forêt sans la bloquer, donnant à l’expérience un effet surréaliste et onirique. La forme pointue encourage les visiteurs à regarder droit vers la canopée et le ciel.

Bien que Yuko Nagayama & Associates ait eu la possibilité d’installer les tentes dans une prairie, l’équipe a choisi la forêt dense comme site du projet.

Chacune des trois tentes a une fonction différente. L’une est pour dormir, l’autre pour se rassembler et l’autre pour la contemplation solitaire. Les visiteurs étaient invités à y passer la nuit, leurs sacs de couchage constituant leur seule couverture dans un endroit où l’intimité est difficile à trouver.

Le projet a été achevé à l’occasion du Hokuto Art Program Ed.1, qui invite des créatifs de tout le Japon à exposer leurs conceptions uniques de tentes en tant qu’œuvres d’art.

Articles similaires

Looking Glass Lodge, havre de paix en pleine forêt

De grandes fenêtres inondent le lodge de lumière et procurent une sensation de transparence, offrant aux visiteurs des vues lointaines et une chance de s'immerger dans la forêt.

Achioté, deux villas au coeur de la forêt tropicale au Costa Rica

les villas sont encastrées dans un terrain escarpé, à 300 mètres au-dessus de l'océan. L'intention de l'architecte était de concevoir des maisons durables avec des intérieurs biophiliques.

Rénovation d’un chalet au bord d’un lac au Québec

Le projet a été conçu pour accueillir des espaces de détente en étroite relation avec le lac.