Au milieu des collines, des sentiers boisés et des côtes immaculées de la région de l’Alentejo au Portugal, se trouve « Pa.te.os », une série de maisons avec cour en béton interconnectées et surplombant l’Atlantique.

Conçu par le célèbre studio d’architecture Aires Mateus, le complexe est un endroit à couper le souffle pour se déconnecter, se régénérer et plonger tête la première dans le calme, le rythme de vie lent et la beauté de la région.

Forêts de chênes-lièges, vignobles vallonnés et couchers de soleil paradisiaques, au cours des dernières années, cette charmante région rurale juste au sud de Lisbonne a inspiré une explosion de créativité architecturale dans l’industrie hôtelière portugaise, avec des hôtels-boutiques et des lodges éco-conçus intimes.

Le complexe de quatre villas Pa.te.os est le dernier né de la scène hôtelière et créative locale. Parfaitement prise en sandwich entre les collines verdoyantes de la Serra de Grândola et les vagues scintillantes de l’océan, le concept cherche à faire passer les incontournables de la région au niveau supérieur, en insufflant de superbes vues de carte postale avec deux ingrédients supplémentaires : le luxe contemporain et l’architecture minimaliste.

Soigneusement niché parmi 80 hectares de terres rurales, le projet est la vision des hôteliers Sofia et Miguel Charters de Primosfera, une société de promotion immobilière familiale avec un palmarès impressionnant de projets déjà à son actif.

Les propriétaires souhaitaient que le projet soit complètement en phase avec son emplacement et son environnement spécifiques, et qu’il maximise la vie en plein air tout en gardant l’isolement et l’intimité au cœur. Le complexe présente une disposition simple qui encourage les mouvements naturels à travers les espaces. Aires Mateus, le cerveau derrière l’architecture, s’est inspiré du riche contexte et du caractère de la région pour concevoir ces quatre structures sculpturales en béton qui se fondent parfaitement dans le terrain accidenté.

Comme le suggère le nom Pa.te.os – « patios » en portugais -, la conception explore l’héritage des maisons avec cour intérieure de la région et le concept du patio comme carrefour de la nature et de la construction humaine.

Les quatre villas indépendantes sont englouties dans la verdure et soigneusement conçues pour encadrer la nature à chaque tournant. Chaque volume est stratégiquement orienté vers les eaux azur de l’Atlantique, avec des intérieurs s’étendant dans des cours et des terrasses privées pour se prélasser et vivre en plein air.

La combinaison de grandes et petites ouvertures dans l’architecture met en évidence le passage perpétuel du temps, en permettant à la lumière du soleil d’entrer dans la cour, de faire ressortir les contours de sa structure et de créer des formes géométriques et des mélanges uniques de couleurs et de profondeurs sur les murs en béton apparent.

Ici, la nature devient partie intégrante de l’architecture, et vice-versa. Bien que toutes différentes les unes des autres, chaque maison est dotée d’un patio privé, de douches extérieures abritées, de chambres et de salles de bains privées et d’un espace de vie principal composé d’une cuisine, d’une salle à manger et d’un coin salon. Si à l’extérieur, le design peut sembler simple, presque monacal, l’ambiance bascule immédiatement dans une dimension plus douce et plus chaleureuse une fois à l’intérieur de la villa.

Articles similaires

Looking Glass Lodge, havre de paix en pleine forêt

De grandes fenêtres inondent le lodge de lumière et procurent une sensation de transparence, offrant aux visiteurs des vues lointaines et une chance de s'immerger dans la forêt.

Achioté, deux villas au coeur de la forêt tropicale au Costa Rica

les villas sont encastrées dans un terrain escarpé, à 300 mètres au-dessus de l'océan. L'intention de l'architecte était de concevoir des maisons durables avec des intérieurs biophiliques.

Rénovation d’un chalet au bord d’un lac au Québec

Le projet a été conçu pour accueillir des espaces de détente en étroite relation avec le lac.