Situé dans le nord-est parisien, cet appartement de 60 m2 était constitué d’une enfilade de petites pièces mono-orientées, toutes desservies par un long couloir aveugle. En retravaillant ses volumes, l’architecte Thibaut Picard a pris le parti d’en accentuer l’horizontalité et les perspectives, sans en gommer le caractère étiré.

Niché dans les étages élevés d’un immeuble des années 30, cet appartement présentait une jolie vue dégagée et deux petits balcons baignés de soleil. En retrait de cette attrayante façade orientée plein sud, il était constitué d’une succession de petites pièces, sept avec la cuisine et la salle de bains, toutes mono-orientées et toutes desservies par un long et unique couloir.

Loin de déplaire à ses futurs propriétaires, son caractère traversant et étiré les séduisait en évoquant pour eux le charme des longères normandes. Restaient néanmoins à corriger l’étroitesse de ses pièces, la vétusté de ses aménagements et la désuétude de sa décoration.

Destiné à l’usage d’un couple, l’appartement a vu son plan retravaillé de sorte à se retrouver polarisé à l’une de ses extrémités par un vaste séjour avec cuisine ouverte, à l’autre par une grande suite parentale avec salle de bains et dressing. Entre ces deux espaces, une pièce multi-fonctionnelle est venue se glisser. Jouant les bureaux, salon télé, chambre d’ami, elle est assortie d’une salle de bains indépendante pour les invités. Desservant l’ensemble, le couloir déploie une longue perspective qu’anime une ouverture en arche donnant sur le bureau.

Ces volumes retravaillés arborent une palette de couleurs franches : rouge corail dans le séjour, gris bleuté dans le couloir, nude dans le bureau/chambre d’amis, bleu intense dans la chambre parentale et ocre soutenu dans la salle de bain. Autant de teintes qui conversent entre elles sans s’écraser et subliment au passage le choix du MDF vernis mat pour menuiser l’ensemble du mobilier sur-mesure agencé dans l’appartement. De la cuisine, où il constitue les façades, à la suite parentale, où il porte le lit sous forme d’estrade, ce matériau brut calme les couleurs autant qu’elles le réchauffent, l’ensemble dégageant un équilibre harmonieux.

Non contente d’apporter de l’originalité et du confort, les couleurs soulignent ici les perspectives et modifient la perception des volumes. Ainsi en est-il notamment dans la chambre parentale, où la mise en couleur uniforme du plafond et des murs apporte de la densité et transforme les lieux en un enveloppant cocon. Depuis le reste de l’appartement, ce parti pris accentue les effets de perspective et le sentiment d’horizontalité qui s’en dégage. Loin d’avoir voulu les gommer, Thibaut Picard a choisi de les mettre en valeur, transformant ce qui aurait pu apparaître comme un défaut en un véritable parti pris architectural.

Côté séjour, le mobilier sur-mesure participe également à ce travail sur l’horizontalité avec en particulier la création d’une banquette sur mesure qui vient casser la verticalité des murs, de même que l’ilot central dans la cuisine, avec sa table rétractable.
Le mobilier sur-mesure optimise également l’espace en apportant de nombreux rangements et beaucoup de fonctionnalité.

Articles similaires

Maison de 60m2 sur pilotis en Uruguay

Il a été décidé que le projet essaierait de garder l'écosystème aussi intact que possible afin de réduire l'empreinte écologique. La maison est donc construite sur pilotis

Casa Toto, maison en béton à Alicante

La résidence curviligne aux espaces entremêlés est née en opposition à la banalité de l'architecture et du paysage suburbain d'Alicante.

Cuckoo House, maison en brique d’argile au Vietnam

Il y a deux principales influences de conception dans chaque projet Tropical Space - la sculpture et le climat. Tout commence par une réponse au climat local et l'atténuation des effets du changement climatique.