L’architecte Paolo Sarra et le studio Punto Arquitectónico ont transformé une résidence historique du sud du Mexique en un bed & breakfast rempli de matériaux régionaux tels que le chukum et le palmier.

L’hôtel de 220 mètres carrés se trouve dans le quartier historique de Guadalupe, à Campeche, le long du golfe du Mexique, ville considérée comme un site du patrimoine mondial en raison de son architecture de l’époque coloniale. Le projet consistait à transformer une maison familiale en un gîte touristique pour les visiteurs locaux et extérieurs.

Occupant une longue parcelle d’à peine cinq mètres de large, l’hôtel se compose de quatre volumes et d’espaces ouverts interstitiels. L’aménagement a été guidé par la forme du terrain ainsi que par les réglementations locales qui imposaient de conserver le schéma de circulation d’origine. L’ordre de ces volumes suit une séquence traditionnelle d’une résidence.

Un espace de réception se trouve dans le volume avant, côté rue. Ici, les visiteurs découvrent pour la première fois la palette de matériaux du projet – chukum, bois et palmier. Le chukum, un type naturel d’enduit, a été utilisé comme finition, tandis que le bois a été utilisé pour les cloisons, les volets et les meubles. On retrouve le palmier dans la décoration comme les lampes, les tapis et les coussins.

« Le principe de conception était de générer des espaces de coexistence polyvalents et de créer une identité pour le projet à travers sa matérialité.

La palette de matériaux choisie est caractéristique de la région et a été utilisée tout au long du projet. À travers la tonalité, la chaleur et la texture, chaque matériau remplit sa propre fonction d’unification des espaces. »

Juste derrière le premier volume se trouve un bâtiment de plain-pied qui peut être adapté à différents usages, dont manger, travailler et danser. Attenant à cet espace se trouve une aire ouverte avec une petite piscine et un mur de pierre distinctif. Les chambres sont logées dans une structure de deux étages à côté de la piscine. Conçues pour être simples et confortables, les chambres sont dotées de luminaires tissés et de couleurs ocre.

Le dernier volume, qui contient les fonctions de service, se trouve à l’arrière de la propriété. Ensemble, cette séquence de volumes cherche à rendre l’expérience utilisateur très organique et complète comme un refuge au sein de la ville.

Articles similaires

Stone House, maison sur les contreforts des Andes

Une pierre avec de l'oxyde de fer a été choisie, et de là est né un refuge intemporel d'acier corten.

Bois Debout, un mini-paysage à habiter

YokYok a voulu créer un paysage miniature tout en jouant avec la lumière zénithale sans l’obstruer. Le lieu devient ainsi un point de rencontre pour lire, discuter...

Modernisation de maisons traditionnelles chinoises en pisé

MDO a à la fois modernisé avec sensibilité six maisons existantes et conçu deux bâtiments en béton supplémentaires