Nichée dans une vallée montagneuse à deux heures en voiture du centre de Pékin, la Chapelle du Son est une salle de concert monolithique en plein air avec vue sur les ruines de la Grande Muraille de la dynastie Ming.

Imaginé par le bureau basé à Pékin, OPEN Architecture, pour ressembler à un « rocher mystérieux », le bâtiment est entièrement construit en béton enrichi d’un agrégat de roches riches en minéraux locaux et comprend un amphithéâtre semi-extérieur, une scène extérieure, des plateformes d’observation et une loge.

Ce bâtiment a été conçu pour capturer l’incroyable expérience de la musique jouée dans ce cadre naturel, mais les architectes souhaitaient également que les gens viennent pour écouter le son de la nature, qui, selon eux, est profondément inspirant.

Lorsqu’il n’y a pas de représentation, la salle de concert est également un espace tranquille pour la contemplation et les rassemblements communautaires avec une vue imprenable sur le ciel et le paysage environnant. Les fondateurs d’OPEN Architecture, Li Hu et Huang Wenjing, étaient motivés par le désir de minimiser l’empreinte de la salle de concert dans la vallée, créant une structure qui dialogue avec un paysage naturel impressionnant, tout en se sentant indéniablement artificielle.

La structure en forme de roche qui en résulte est composée d’une coque intérieure et extérieure avec un espace entre elles fonctionnant comme un treillis, et a finalement été réalisée grâce à une étroite collaboration avec la société d’ingénierie internationale Arup.

Des escaliers en colimaçon serpentent à travers le bâtiment jusqu’à une plate-forme sur le toit qui offre une vue panoramique sur la vallée et la Grande Muraille. Dans les espaces intérieurs, on retrouve des touches de bronze sur les mains courantes et certaines portes créant un contraste chaleureux avec le béton.

Ayant conçu des théâtres et des salles de concert, OPEN Architecture savait que les défis ici étaient de créer un excellent environnement acoustique sans introduire de matériaux absorbant le son supplémentaires. En collaboration avec des ingénieurs acoustiques, OPEN Architecture a examiné les nombreuses façons dont les gens ressentiront le son dans la salle de concert et a défini des ouvertures qui servent à la fois de zones d’absorption acoustique et de connexion avec l’environnement extérieur.

« Nous étions très conscients de la responsabilité que nous avions de contribuer à une structure réfléchie qui s’intègre naturellement dans un paysage aussi unique. Nous voulions créer quelque chose de différent et, plus important encore, quelque chose de significatif.

Nous sommes aujourd’hui à une époque où la question de notre rapport à la nature en tant qu’êtres humains est plus que jamais essentielle. Pouvons-nous être assez humbles pour entendre ce que la nature nous murmure ? La symphonie de la nature est ce que nous voulions vraiment que les gens écoutent ici. »

Articles similaires

Stone House, maison sur les contreforts des Andes

Une pierre avec de l'oxyde de fer a été choisie, et de là est né un refuge intemporel d'acier corten.

Bois Debout, un mini-paysage à habiter

YokYok a voulu créer un paysage miniature tout en jouant avec la lumière zénithale sans l’obstruer. Le lieu devient ainsi un point de rencontre pour lire, discuter...

Modernisation de maisons traditionnelles chinoises en pisé

MDO a à la fois modernisé avec sensibilité six maisons existantes et conçu deux bâtiments en béton supplémentaires