Conçue par l’agence franco-brésilienne Triptyque Architecture, avec la conception architecturale et la direction artistique des espaces signées par Philippe Starck, la Villa M vise à créer un nouveau pacte entre les villes, la nature et la santé.

Un manifeste architectural naturaliste : telle est la définition de Villa M, un bâtiment d’une époque nouvelle où l’Homme ne s’oppose plus à la nature et au vivant. C’est un complexe à usage mixte inauguré sur le boulevard Pasteur, dans le quartier de Montparnasse, à Paris.

Le programme, imaginé par Thierry Lorente et Amanda Lehmann, du Groupe Pasteur Mutualité, est un bâtiment à usage mixte comprenant un hôtel de la Paris Society, un coworking et un centre dynamique autour de la santé.

Son architecture se distingue par son bâtiment vivant dont la géométrie est formée par des poutres de structure métallique, conçues pour abriter des plantes médicinales, des arbres fruitiers et des espèces vivaces de taille moyenne à grande.

Conçu comme un exosquelette, le bâtiment a un aspect minimaliste et léger, constitué des éléments préfabriqués comme dans un jeu de construction.

« L’édifice lui-même est le support de ce jardin vertical, qui va pousser et occuper toute la façade, transformant le bâtiment en une forêt verticale et médicinale et devenant l’architecture principale. »

En plus de la réintégration de la nature dans la ville par le biais de l’architecture, le bâtiment vivant contribue à la durabilité, puisqu’il collabore au confort thermique et, par conséquent, à l’efficacité énergétique du bâtiment.

La responsabilité environnementale est également présente dans les choix de matériaux basiques et organiques, proposant une architecture low-tech.

Le design de Villa M veut que l’architecture réintroduise la nature dans la ville et a pour objectif principal d’offrir aux citoyens une nouvelle expérience urbaine avec l’avènement d’une « ville-nature ».

Le programme d’occupation de 8 000 m² du bâtiment apporte également une proposition innovante : être un espace dédié à ceux qui ont choisi d’aider à sauver des vies – mais ouvert à tous.

Le complexe à usage mixte abrite un hôtel, un restaurant, un bar, un espace de conférence, un espace de contrôle médical, un espace de co-working et un showroom pour les start-ups du secteur de la santé afin de promouvoir la mixité, les échanges et l’entraide entre les différentes spécialités et les différentes générations de professionnels de la santé.

L’hôtel est conçu comme un cocon enveloppant et reposant, avec des panoramas imprenables sur la Ville Lumière. Ses 67 chambres et ses 6 suites ont été conçues comme autant d’écrins végétalisés. Certaines disposent même d’un balcon ou d’une terrasse pour admirer le quartier de Montparnasse et des Invalides.

Et surtout, nichée à l’angle du septième étage, se trouve la Suite Pasteur : une suite d’exception dotée de larges baies vitrées, d’une double terrasse verdoyante et d’un salon ouvert sur la capitale.

Dans ces espaces, les clients trouveront des matières nobles et durables, des couleurs organiques, un mobilier contemporain chaleureux, des jeux des miroirs et des produits écoresponsables.

On y retrouve également les essentiels d’un hôtel haut de gamme : club de boxe et de fitness, salles de yoga mais aussi un open-space de 20 bureaux, et des espaces de co-working.

Au dernier étage, le RoofTop avec sa vue inouïe sur la Tour Eiffel, le Dôme des Invalides et les toits de Paris reste une expérience à part. Une oasis suspendue composée d’arbres fruitiers et de plantes où sont installés de grands fauteuils en bois, des canadiennes de jardin, des lampes en osier, et des guirlandes guinguettes. On y vient prendre un verre en journée et tard dans la nuit. Paris est une fête.

« Le voyageur doit se sentir chez lui, dans des chambres calmes, douces et maternelles, agréables à vivre, afin que l’humain soit toujours au coeur du concept de Villa M. »

Articles similaires

Maison de 60m2 sur pilotis en Uruguay

Il a été décidé que le projet essaierait de garder l'écosystème aussi intact que possible afin de réduire l'empreinte écologique. La maison est donc construite sur pilotis

Casa Toto, maison en béton à Alicante

La résidence curviligne aux espaces entremêlés est née en opposition à la banalité de l'architecture et du paysage suburbain d'Alicante.

Cuckoo House, maison en brique d’argile au Vietnam

Il y a deux principales influences de conception dans chaque projet Tropical Space - la sculpture et le climat. Tout commence par une réponse au climat local et l'atténuation des effets du changement climatique.