Le Studio Seilern Architects, basé à Londres, a achevé une villa sur la troisième plus grande île des Cyclades, Paros. Elle est composée d’un groupe de volumes cubiques blanc orientées pour suivre le soleil couchant sur la mer Égée.

Situé à côté d’une oliveraie à Makra Myti sur la côte sud-ouest de l’île, l’habitation a été conçue pour être un « environnement de vie luxueux, beau et simple », avec sa finition traditionnelle à la chaux et ses touches de marbre grec.

Les espaces de la villa s’organisent autour d’un axe est-ouest conçu pour suivre la course du soleil tout au long de la journée en été.

Traversant le centre du site, cet axe commence par une rampe d’entrée à l’est et se termine par une longue et fine piscine à débordement qui s’étend vers des vues sur la mer Égée. Une pergola en bambou est percée d’un seul oculus qui apporte la lumière du soleil dans le salon au bord de la piscine autrement ombragé, fini en marbre ciselé à la main.

Autour de cet axe central, les espaces de la villa sont conçus comme des pièces autonomes avec leurs propres entrées, posées sur des plateformes en terrazzo à gradins qui mènent à la terrasse de la piscine.

« Les volumes environnants qui composent la villa sont placés sur des dalles de terrazzo qui se chevauchent et donnent l’impression de flotter au-dessus du sol. »

Un espace salon et salle à manger avec une chambre au-dessus se trouvent dans le plus grand volume central, qui s’ouvre sur la terrasse au bord de la piscine via un ensemble de portes d’angle coulissantes en verre.

Ce volume est flanqué de chaque côté de petits blocs de chambres avec salle de bains privative, chacune ayant sa propre terrasse plus privée abritée par de hauts murs blancs au nord et au sud du site. À l’intérieur, la palette de matériaux à la fois minimale et luxueuse se poursuit, avec des ouvertures encadrées par des sections inclinées de marbre Alive martelé à la main et des plans de travail et des bancs finis en pierre sablée et ciselée.

« Ces ajustements minutieux apportent de la complexité sans surcharger le projet, permettant au paysage d’imprégner la maison d’une énergie unique, appropriée à sa position côtière. »

Articles similaires

Stone House, maison sur les contreforts des Andes

Une pierre avec de l'oxyde de fer a été choisie, et de là est né un refuge intemporel d'acier corten.

Bois Debout, un mini-paysage à habiter

YokYok a voulu créer un paysage miniature tout en jouant avec la lumière zénithale sans l’obstruer. Le lieu devient ainsi un point de rencontre pour lire, discuter...

Modernisation de maisons traditionnelles chinoises en pisé

MDO a à la fois modernisé avec sensibilité six maisons existantes et conçu deux bâtiments en béton supplémentaires