Plus besoin de vous présenter l’artiste et « jardinier urbain » Monsieur Plant. Ses créations représentent ce qu’il aime comme ce qu’il déteste. Il y a dans ses oeuvres à la fois l’amour des objets liés à la culture urbaine et une dichotomie avec la logique éthique dans laquelle il s’inscrit: la finalité est que la nature l’emportera toujours sur l’homme.

Monsieur Plant veut marquer un retour à la nature avec ces baskets qui donne l’illusion d’avoir évoluées dans un environnement sauvage et naturel, comme si la nature avait repris ses droits !

Entièrement réalisées avec des matériaux offert par la nature. Les oeuvres sont composées principalement de plantes, mousses, écorces, roches, racines…

« J’éprouve un réel désir de créer des ponts improbables et poétiques entre produits marketing cultes, emblématiques de notre époque, et des compositions végétales détaillées. »

Articles similaires

Une fresque de 30 m2 sur le port de Wambrechies

Cette oeuvre, pleine de couleurs et de courbes, est résolument végétale, algues, écailles, ondes sont représentées comme un hymne à la vie sous-marine locale

Brugge Diptych, pavillon temporaire pour la Triennale de Bruges

La Triennale de Bruges amène l'art et l'architecture contemporains au cœur historique de la ville tous les trois ans dans un cadre unique en tant que site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Splinters and Shards, beauté du bois et motifs gravés

série de petites sculptures circulaires où il magnifique le grain naturel du bois