Avec l’exposition « Dessins quotidiens », l’Hôtel des Arts de Toulon ouvre ses portes à Ronan Bouroullec, du 4 mars au 29 avril 2023, dans le cadre de la programmation hors-les-murs de la villa Noailles.

Depuis toujours Ronan Bouroullec dessine quotidiennement. Une pratique artistique pure qu’il juge autonome du métier pour lequel il est internationalement reconnu. Mais s’il existe une porosité entre ces deux faces de son activité qui se nourrissent l’une l’autre, Ronan Bouroullec considère le dessin comme indispensable à son équilibre.

Avec près de 300 oeuvres (dessins, bas-reliefs et carnets) présentées, il révèle une petite part, encore peu connue, de son talent créatif. Une part infime au regard des milliers de dessins qu’il conserve tous, mais suffisamment riche pour éclairer cette facette très intime de la personnalité de l’un des designers français les plus talentueux de sa génération.

L’exposition se déploiera sous la forme d’un triptyque.

Le premier volet prend donc place à l’Hôtel des Arts de Toulon, tandis qu’un deuxième consacré exclusivement à la pratique de la céramique de Ronan Bouroullec sera présenté à la Galerie du Canon à l’occasion de Design Parade Toulon 2023 et le troisième présenté lors de ce même été dans le cadre de Design Parade Hyères, à la villa Noailles. Un retour aux sources puisque Ronan Bouroullec a réalisé au Centre d’Art dès 1997 l’une des premières expositions personnelles de son parcours naissant en tant que designer.

Au contraire du croquis, indispensable instrument dans le processus de création du designer, le dessin de Ronan Bouroullec se définit par l’abolition des notions de problème, de critère et de résultat, par le refus de s’inscrire dans le registre du projet : il est un dessin sans dessein.

L’exposition Ronan Bouroullec ‘Dessins Quotidiens’ se tiendra du 4 Mars au 29 Avril 2023 à l’Hôtel des Arts – 236 Boulevard Maréchal Leclerc à Toulon.

« Le dessin structure ma vie.

L’équilibre entre des temps de présence et de retrait, de plein et de vide, de travail et d’otium, m’est indispensable. »

Articles similaires

Liquid Soul, un voyage photographique dans l’abstraction et la matière

Liquid Soul invite à une plongée en apnée dans les nébuleuses de la dissolution, avec comme outil principal la macrophotographie.

Frozen Flowers, mélange unique d’art et de nature

Makoto et son équipe ont travaillé toute la nuit, bravant les températures glaciales pour créer cette magnifique cascade de fleurs et de glace.

B=f(P,E), interactions entre la terre et les structures, l’art et l’humanité

Dans une tentative de donner un meilleur sens au monde, l'artiste accorde une grande importance à l'espace et la forme.