La céramiste basée à Amsterdam Laura Pasquino crée d’élégants objets sculpturaux en argile dans des tons neutres, réalisant des formes agréables et équilibrées qui captent non seulement leurs particularités et leurs complexités, mais aussi l’attention du spectateur.

Intrigant mais simple, son univers d’argile raffinée célèbre l’unicité et la tactilité. Une histoire d’imperfection parfaite.

Laura Pasquino a trouvé son amour pour la céramique lors d’un voyage au Japon, où elle a découvert l’attrait de la simplicité et la beauté des objets artisanaux. Attirée par le potentiel infini de l’argile, elle a adopté l’artisanat comme exutoire d’expression créative.

Lentement, elle a rempli ses étagères de pots faits à la main et a finalement quitté une carrière dans l’hôtellerie pour transformer sa passion en studio à plein temps.

Désormais céramiste florissante, Pasquino recherche aujourd’hui la simplicité sensuelle qu’elle a rencontrée pour la première fois au pays du soleil levant, explorant la matérialité et la physicalité de l’argile pour créer des pièces décoratives à la fois intemporelles et inattendues.

« Je vise à créer des œuvres qui ne se distinguent pas par leur couleur ou leur qualité ornementale mais plutôt par leur matérialité brute. »

Rappelant les traditions anciennes, ses œuvres – principalement des récipients sphériques et des vases – s’inspirent des découvertes archéologiques, des irrégularités organiques des formations rocheuses et de son intérêt constant pour le processus de fabrication.

Présentant des défauts et des fissures, les pièces tout en courbes de Pasquino soulignent l’imperfection et l’asymétrie qui les définissent, soulignant leur allusion à la nature à travers des couleurs et des textures terreuses. Maintenues brutes et quelque peu primitives, elles sont nostalgiques et poétiques, véhiculant une beauté et une spontanéité discrètes.

Le résultat d’un processus lent et exigeant, les pièces sont toutes uniques et d’une complexité exquise, invitant le spectateur à les regarder à plusieurs reprises. Élégantes et avec une capacité continue de surprendre, elles interrogent la fonction et la délicatesse du matériau.

Articles similaires

One Tree Four Seasons, land art dans une forêt suédoise

Le duo a utilisé des chutes de bois pour tisser une étonnante structure autour d'un arbre, construisant un refuge douillet.

Royal Chambers, une exposition qui interroge notre rapport au développement numérique

Ce projet déploie l'idée de la maison comme un écosystème aux multiples facettes.

Des céramiques colorées, ludiques et texturées

Philip Kupferschmidt s'intéresse à l'exploration d'approches uniques de la céramique décorative et fonctionnelle à travers l'expérimentation du design, de la couleur et de l'émail.