La dernière série d’œuvres de l’artiste allemand Jochen Mühlenbrink, baptisée « Foggy Obscured Windows » est une approche hyperréaliste des motifs dessinés sur les fenêtres embuées.

Ses réalisations à l’huile sur toile illustrent son approche philosophique de la peinture, où convergent les thèmes de la perspective, de l’imagination, de l’évasion et du secret.
En regardant le travail de Jochen Mühlenbrink, on se souvient de l’innocence et de l’inventivité de l’enfance; assis à l’arrière d’une voiture embuée dessinant différentes scènes sur les vitres.

« Ces fenêtres embuées sont un équilibre entre une célébration de l’illusion picturale et un iconoclasme dystopique. »

Articles similaires

Observatoires, mises en scène d’architectures de béton brut dans des lieux naturels

Les photographies de Goudal interrogent la perception, dans lesquelles les constructions font figure de trompe-l’œil évoluant sur la fragile frontière entre fiction et réalité.

Contradictions et complexités de la fluctuation des corps vivants

La sacralité des choses ne résiderait pas dans l’inatteignable fantasme de la perfection mais se cacherait dans la célébration de ce qui est amené à disparaître.

Les incroyables vanités en plumes recyclées

À mi-chemin entre l’art brut funéraire et la haute-couture, l’artiste sculpte la plume comme on tisserait un cocon.