Hannah Levesque est la première créatrice française de maquettes d’architecture en papier à personnaliser. Son travail consiste à faire une réplique miniature fidèle et vibrante des lieux chers à ses clients.

Dans son atelier installé à Lille, cette designer s’attèle à faire de nos lieux fétiches une reproduction certes fidèle, mais surtout vibrante, grâce à la qualité des détails qui animent l’atmosphère et l’histoire.

Hannah utilise le papier, matériau extraordinaire, et les techniques d’architecture, pour retranscrire souvenirs, histoires, atmosphères, et émotions des projets qu’on lui commande.

Lorsqu’elle crée une maquette originale, elle met la technique au service des souvenirs et des émotions des projets, sans se limiter à une reproduction normée qui serait inanimée.

Hannah s’inspire de l’architecture et des ambiances méditerranéennes, tout en puisant dans ses souvenirs d’enfance : en grandissant dans les Cévennes, elle voyait son père et ses frères, maçons en pierres sèches, construire bâtiments et maisons, en s’appuyant sur les maquettes esquissées par eux-mêmes.

Pendant ses études de design d’espace puis de design textile à l’ESAAT (Roubaix, France), elle a concentré toute sa passion pour le papier, devenu son unique allié, tout en construisant son savoir-faire technique et sensoriel dans le domaine de l’architecture. C’est pendant ses projets de recherches qu’elle a porté toute son attention sur le sens et la magie de la maquette. Depuis, elle allie la précision de l’infiniment petit, la préciosité de la maquette, et la poésie du papier.

Alors qu’elle étudie encore, Hannah crée en 2019 son entreprise sous le nom Les beaux jours pour répondre aux demandes de ses premiers clients.

Aujourd’hui, elle répond aux particuliers qui souhaitent garder un souvenir personnel, aux professionnels pour reproduire leurs hôtels ou autres lieux d’exceptions, ou encore aux marques pour créer des scènes miniatures pour leurs vitrines par exemple.

« La réplique parvient à saisir un instant d’un lieu habité, jusque dans ses moindres détails: objets, meubles, décorations, tables préparées, empreintes de ceux qui y vivent… »

La miniature est une manière de décrire l’espace pour Hannah. Elle fait naître des échappées à portée du regard qu’on garde toute une vie, des lieux qui se reposent sans jamais s’endormir, des univers où le temps est suspendu.

La maquette est un objet pérenne qui traverse les décennies. Elle prend place au milieu d’une pièce, au centre de la maison de famille, au coeur d’un lieu important. C’est un cadeau partagé unique, un témoin de l’histoire et de ces endroits qui ont construit nos vies. La maquette se substitue au réel tel un témoin, une archive, un souvenir, un rêve, une continuité….

Articles similaires

The Vanished House, sculpture dédiée au deuil et aux souvenirs

La tension entre le durable et le transitoire imprègne le travail architectural, illustré par la combinaison du matériau robuste et du toit ouvert.

La Nuit Étoilée de Van Gogh en version 3D

Cette version LEGO de la peinture, transforme le tableau en trois dimensions, ce qui ajoute plus de détails et de profondeur à l'oeuvre.

Une voûte céleste, connexion entre le réel et le spirituel

Amaury Dubois s’est concentré sur le narthex : l’espace intermédiaire entre le parvis et la nef, le lieu de transition et de passage entre l’extérieur et l’intérieur de l’église