L’artiste française Lætitia Jacquetton crée des récipients éthérés en verre soufflé à la bouche qui embrassent des roches trouvées au gré de balades dans la nature.

Minimalistes mais complexes, ses objets décoratifs sculpturaux s’inspirent des imperfections du monde naturel.

Fascinée depuis longtemps par les aspects esthétiques et symboliques du minimalisme japonais et des jardins de pierre, Lætitia Jacquetton utilise des techniques complexes de soufflage du verre pour concevoir des formes uniques et des pièces de décoration pour la maison.

L’artiste a commencé à expérimenter les sarbacanes traditionnelles, perfectionnant ses techniques de soufflage de verre avec l’aide des meilleurs souffleurs de verre de l’île de Murano, dans la lagune de Venise, où elle réside désormais.

Dans ses œuvres uniques, le verre enveloppe les contours des pierres recueillies dans les lits des rivières et les chemins de montagnes, dans le but d’explorer le dialogue et l’équilibre délicat entre les formes organiques et abstraites.

« Je collectionne les roches consciemment, en veillant à ne pas déranger la nature.

Je suis attirée par les pierres ordinaires parce qu’elles ont quelque chose de plus émotionnel que les pierres extraordinaires ou précieuses.

La magie du verre est qu’il révèle toujours quelque chose de vrai et d’inattendu. Et c’est là que la poésie émerge. »

Capturant l’énergie brute et le charme de la Terre Mère, ses sculptures distinctives nous invitent à faire une pause et à réfléchir sur la dualité de la force et de la vulnérabilité, ainsi que sur la permanence et l’éphémère.

Articles similaires

Des artistes s’emparent du réfrigérateur Bespoke de Samsung !

Léa Augereau et Natacha Birds, deux artistes peintres, se sont prêtées au jeu et ont relevé le défi de personnaliser le réfrigérateur

Un travail de la céramique époustouflant !

Toutes ses œuvres délicates et magnifiques ont été soigneusement conçues avec patience et une grande attention aux détails

Secret Sky, réinventer une structure emblématique du Midwest

le projet retravaille le cadre emblématique d'un bâtiment de ferme vieillissant pour permettre à la lumière de passer par une ouverture inattendue.