Francesca Piqueras est une artiste paradoxale. Ses photographies sont sonores, elles captent le souffle du vent sur les carrières de marbre de Toscane, au bord du vertige.

Du 1er Mars au 9 avril 2022, la Galerie de l’Europe présente « Marbre », la nouvelle exposition photographique de Francesca Piqueras.

Ses images rompent sans effort le silence de la pierre, celle qui éclate sous le burin ou les scies gigantesques. Ses photographies donnent de la voix, une voix profonde et grave, empreinte d’une surprenante douceur. La voix de la montagne de marbre.

Francesca Piqueras ne figeas le temps, elle l’apprivoise, le laisse s’écouler avec lenteur dans chacune de ses compositions. D’une rigueur absolue, jamais le cadre n’enferme le regard, mais le laisse au contraire libre de divaguer hors-champ, de s’aventurer dans nos imaginaires et de créer – comme on joue à quatre mains – une partition visuelle unique et surprenante, totalement personnelle.

« Artiste résolument engagée dans son époque, Francesca signe ici un autre chapitre d’une oeuvre conçue dès ses premières expositions à la galerie de l’Europe.

Pour ce nouvel opus, elle est retournée dans les Alpes Apuanes, au-dessus de Carrare, où se succèdent les sculpteurs depuis l’Antiquité. »

Cette fois, inutile de chercher les blessures d’une montagne à vif, où chaque carrière témoigne à la fois du génie de l’homme et de son obsession destructrice.

Francesca pose un regard à leur de pierre, suit sans dévier la structure intime des multiples avatars du marbre, les dispose en abstractions délicates, parfaitement dosées.

Cet équilibre contrebalance avec subtilité une topographie de la destruction, souligne sans forcer le trait les paradoxes de cette humanité capable dans le même élan de créer, de dévaster et d’oublier…

Marbre est à découvrir à la galerie de l’Europe, du 1er Mars au 9 Avril 2022.

Articles similaires

The Vanished House, sculpture dédiée au deuil et aux souvenirs

La tension entre le durable et le transitoire imprègne le travail architectural, illustré par la combinaison du matériau robuste et du toit ouvert.

La Nuit Étoilée de Van Gogh en version 3D

Cette version LEGO de la peinture, transforme le tableau en trois dimensions, ce qui ajoute plus de détails et de profondeur à l'oeuvre.

Une voûte céleste, connexion entre le réel et le spirituel

Amaury Dubois s’est concentré sur le narthex : l’espace intermédiaire entre le parvis et la nef, le lieu de transition et de passage entre l’extérieur et l’intérieur de l’église