L’artiste hispano-argentin magnifie les principes prismatiques qui fondent sa série Subtractive Variability à une échelle monumentale dans cette nouvelle réalisation nommée « Quick Tide ».

Qu’il s’agisse de sculpture cinétique ou de peintures murales à grande échelle, Pantone étudie le vaste domaine de la théorie des couleurs et son potentiel infini, en utilisant dans ce projet, un seul gradient radial contenu dans un carré, en cyan, magenta et jaune.

Située le long de la Tamise, dans le Design District au Sud-Est de Londres, la passerelle surélevée offre une explosion de couleurs dans ce paysage urbain un peu maussade.

L’artiste, en ayant enveloppé les niveaux supérieur et inférieur de la passerelle, permet aux passants d’apprécier des perspectives uniques et des émotions différentes en fonction du moment de la journée et de leur emplacement.

Pour obtenir ce rendu, Felipe Pantone a déplacé et fait tourner la même image dans toute la structure, obtenant des combinaisons infinies du spectre des couleurs visibles.

« J’adore l’idée de créer un système dans lequel je peux concevoir des combinaisons de couleurs infinies en faisant simplement tourner ou déplacer la même image encore et encore…

Les résultats sont sans cesse aléatoires, inattendus, mais toujours intéressants pour moi. »

Articles similaires

The Vanished House, sculpture dédiée au deuil et aux souvenirs

La tension entre le durable et le transitoire imprègne le travail architectural, illustré par la combinaison du matériau robuste et du toit ouvert.

La Nuit Étoilée de Van Gogh en version 3D

Cette version LEGO de la peinture, transforme le tableau en trois dimensions, ce qui ajoute plus de détails et de profondeur à l'oeuvre.

Une voûte céleste, connexion entre le réel et le spirituel

Amaury Dubois s’est concentré sur le narthex : l’espace intermédiaire entre le parvis et la nef, le lieu de transition et de passage entre l’extérieur et l’intérieur de l’église