L’artiste barcelonaise Carla Cascales Alimbau, dont la pratique comprend la sculpture, l’illustration, la peinture… nous avait déjà tapé dans l’oeil il y a trois ans avec ses créations minimalistes, singulières et sculpturales. Son travail se concentre toujours sur le mélange de formes abstraites et architecturales.

L’artiste trouve la beauté et l’inspiration dans les détails, la nature, la texture, la lumière, la simplicité et l’équilibre. Elle aime que son travail soit accessible plutôt que conceptuel.

« J’aime le fait que votre origine, votre culture, votre langue et votre éducation ne soient pas pertinentes pour comprendre mes oeuvres.

Vous avez juste besoin de ressentir. Parce que nous comprenons tous la nature ; au fond, nous savons que nous en faisons partie. »

Avec sa série Skin, l’artiste a souhaité représenter au travers de ses peintures, la fluidité, les formes de la mer, son mouvement et son changement constants. Ses oeuvres illustrent également notre mouvement constant et notre capacité d’adaptation et d’apprentissage.

Pour obtenir ce résultat, il aura fallu trois ans de travail. Le plus difficile a été de trouver le bon matériel, et comme elle ne le trouvait pas, elle a décidé de le créer elle-même.

« À partir d’une résine organique naturelle extraite d’un arbre et après avoir subi divers processus en studio, j’ai obtenu la densité parfaite dont j’avais besoin pour pouvoir créer les formes qui me rappellent les vagues de la mer.

Je travaille sur des toiles horizontales et mes principaux outils sont le temps et la gravité, puisque je travaille avec le séchage et l’inclinaison. »

Articles similaires

The Vanished House, sculpture dédiée au deuil et aux souvenirs

La tension entre le durable et le transitoire imprègne le travail architectural, illustré par la combinaison du matériau robuste et du toit ouvert.

La Nuit Étoilée de Van Gogh en version 3D

Cette version LEGO de la peinture, transforme le tableau en trois dimensions, ce qui ajoute plus de détails et de profondeur à l'oeuvre.

Une voûte céleste, connexion entre le réel et le spirituel

Amaury Dubois s’est concentré sur le narthex : l’espace intermédiaire entre le parvis et la nef, le lieu de transition et de passage entre l’extérieur et l’intérieur de l’église