Quel plaisir de retrouver l’univers coloré et organique de l’artiste contemporain Amaury Dubois ! Rappelez-vous, l’année passée nous vous présentions son travail à travers une incroyable fresque qui a redonné vie à la voûte d’une église non loin de La Rochelle.

Amaury est un artiste peintre et photographe né à Lille. Petit gars du Nord, il trouve dans la peinture et l’huile et la bombe aérosol, des médiums idéaux pour exprimer sa vision du monde et du temps.

On peut reconnaître ses oeuvres dès le premier regard, tant par les couleurs vives et lumineuses que par les courbes pénétrantes qui s’enlacent et semblent prendre vie sous nos yeux.

Et c’est à Wambrechies que l’artiste a réalisé une fresque monumentale qui habille le mur principal de la capitainerie du port de la ville. C’est un véritable symbole de l’attachement d’Amaury à son port d’attache, car Wambrechies est la ville où il réside.

« Je vis à Wambrechies, j’aime cette ville, c’est le berceau de toutes mes oeuvres. Je souhaitais marquer ce territoire, l’épicentre de mes réalisations.

Cette fresque est pour moi comme un totem qui symbolise mon terreau de création et d’inspiration. »

Cette oeuvre de 30 m2, peinte en 2 semaines sur des panneaux de bois, pleine de couleurs et de courbes est résolument végétale, algues, écailles, ondes sont représentées comme un hymne à la vie sous-marine locale. L’oeuvre illustre le lien indissociable entre la ville et le fleuve qui la traverse.

Amaury Dubois fait une belle déclaration d’amour à sa ville et les habitants de Wambrechies comme son Maire sont ravis du résultat !

« Nous sommes très heureux que cette magnifique oeuvre d’Amaury Dubois vienne illuminer notre ville.

Nous sommes fiers que cet artiste de renommée internationale ait choisi Wambrechies pour créer ses oeuvres, preuve qu’il s’y sent bien et que la ville l’inspire ! »

Articles similaires

Observatoires, mises en scène d’architectures de béton brut dans des lieux naturels

Les photographies de Goudal interrogent la perception, dans lesquelles les constructions font figure de trompe-l’œil évoluant sur la fragile frontière entre fiction et réalité.

Contradictions et complexités de la fluctuation des corps vivants

La sacralité des choses ne résiderait pas dans l’inatteignable fantasme de la perfection mais se cacherait dans la célébration de ce qui est amené à disparaître.

Les incroyables vanités en plumes recyclées

À mi-chemin entre l’art brut funéraire et la haute-couture, l’artiste sculpte la plume comme on tisserait un cocon.