L’Atelier Ecru Gallery propose une exposition en duo de la designer textile belge Nathalie Van der Massen et du designer suédo-irakien Sizar Alexis.

Les deux designers présentent des œuvres nouvelles, conçues spécialement pour cette exposition, avec une série d’œuvres plus anciennes en complément. En outre, ils ont créé ensemble une nouvelle œuvre unique, basée sur différents entretiens et une recherche matérielle approfondie.

Les œuvres de Van der Massen et d’Alexis partagent une certaine forme de sérénité, de tactilité et de géométrie. Bien qu’ils travaillent avec des matériaux complètement différents – Van der Massen utilise des textiles, Alexis du bois – ils se retrouvent dans un amour et un respect communs pour le patrimoine et l’artisanat.

Dans cette optique, la nouvelle œuvre qu’ils ont créée ensemble peut être considérée comme une interprétation contemporaine d’un objet votif traditionnel : les trônes de la Mésopotamie ancienne. Dans la civilisation mésopotamienne, le trône ou kursî symbolisait la divinité ou son représentant – un roi, par exemple – de sorte que seules les personnes en position d’autorité y avaient droit.

Le design s’inspire de la collection Ousia de Sizar Alexis, qu’il a réalisée avec sa sœur et qui se compose d’un siège et d’un tabouret. Nathalie Van der Massen a revêtu le siège d’une œuvre textile unique, qui le recouvre comme une peau supplémentaire ou une armure. Le résultat est une pièce pleine de contradictions : noire et blanche, sculpturale mais fragile. Les deux designers reviennent ainsi à l’essence même de leur pratique : la matière – tant ordinaire qu’insolite – a été le lien et l’inspiration de leur collaboration.

“commonIunIcommon” ​

Exposition en duo avec Nathalie Van der Massen & Sizar Alexis
Week-end d’ouverture les 5 & 6 novembre ​
​​Exposition: du 05.11.2022 au 08.01.2023

Articles similaires

Linoleum, montrer le revêtement sous un nouveau jour

montrer comment le linoléum, qui est généralement utilisé comme revêtement de sol, peut également être utilisé pour créer des meubles.

Clifton Hill Courtyard House, extension d’un cottage à Melbourne

l'aménagement répond à la fois au site et au désir de flexibilité future de la famille.

In Hale, des oeuvres qui réfléchissent la lumière

Chaque création défie nos idées préconçues et archétypiques des matériaux, les formes comme les fonctions