Bec Brittain fonde son studio éponyme à Brooklyn en 2011, puis déménage à Manhattan en 2016 et à Long Island en 2019. Bec conçoit tous ses produits à New York, en utilisant une variété de techniques et un réseau de fabricants et d’artisans locaux, et chaque pièce est assemblée à la main dans son atelier.

Bec Brittain présente, à l’occasion d’une exposition à la Emma Scully Gallery, Paraciphers, une collection de luminaires inspirée des parachutes de la NASA.

La designer a créé une série de motifs fluides semblables aux fleurs dansant dans le vent tout en s’inspirant du mouvement des parachutes gonflés. L’idée a été inspirée par l’amour de Brittain pour les essais de parachutisme en soufflerie de la NASA.

La base de chaque luminaire est en aluminium avec une finition laquée noire, un éclairage led et cache un petit ventilateur permettant au parachute de rester gonflé. Le parachute, quant à lui, est en textile technique, fil de soie et laiton.

Dans la structuration du parachute et ses motifs, elle a cherché à saisir réfraction, réflexion et ombre afin de capter « ces brefs instants de lumière préservés dans le temps ».

Articles similaires

Nouvelle version du miroir MONADE présentée au salon Maison & Objet

Ouverture sur l’intime, MONADE s’intègre dans l’espace comme élément architectural, tel une fenêtre vers soi-même.

Revolver, bureau mural avec tiroir inspiré de la matriochka

L'aspect ludique est que vous pouvez jouer avec les 3 tiroirs grâce à un système de pivotement, de rotation et d'éléments superposés.

Le Relais Boréale, une micro-brasserie à Montréal

Le projet conçut par L’Abri a permis la transformation d’un espace commercial, fait de béton et de verre, en une salle de brassage efficace et une salle à manger chaleureuse