Fidèle à son nom, Transcendence, le dernier corpus d’œuvres de Casey McCafferty représente un effort vers l’infini et le sublime.

Inspirées de la mythologie, ces œuvres ont pour but de raconter un récit conceptuel par les gestes étirés, plus grands que nature qu’impliquent leurs formes.

Chaque pièce fait partie de l’histoire complète lorsqu’elle est lue à travers la linguistique visuelle qui voyage tout au long de la série. En suivant les contours organiques et en respectant les matériaux, McCafferty est capable de raconter l’histoire et de trouver l’émerveillement mythologique dans notre vie quotidienne.

Les œuvres incluses dans Transcendence sont hautement linguistiques, démontrant une syntaxe originale que McCafferty utilise systématiquement tout au long de son travail.

Comme les paragraphes d’une page, ces objets sont des déclarations cumulatives qui se rapportent les unes aux autres au niveau cellulaire. L’utilisation interprétative par McCafferty d’un objet vernaculaire commun nous permet de trouver le mythologique dans le quotidien et de transcender l’ordinaire avec un sens renouvelé de l’émerveillement.

La série est exposée jusqu’à la fin septembre 2022 à The Future Perfect, Los Angeles.

Articles similaires

Embrace, un buffet aux courbes douces

Son élément le plus distinctif réside dans la bande de contreplaqué incurvée qui "embrasse" l'ensemble de l'unité, d'où son nom.

Filigraani, coupes en verre soufflé

Des baguettes de verre coloré sont intégrées à chaud à une boule de verre incolore en fusion. La pâte rayée ainsi formée est maintes fois étirée. Soufflée en rotation, des spirales de rayures colorées se forment dans le verre transparent.

Nouvelles salles de réunion dans un bâtiment Art Déco au cœur de Bruxelles

Le résultat est un monde surprenant mais charismatique, riche en contrastes. Même si chaque espace a son identité propre, l’uniformité de l’ensemble révèle un véritable univers...